imprimer (nouvelle fenêtre)

Pierre Debuisson

Théâtre.

Portrait noir et blanc de Pierre DEBUISSON
© Olivier Pasquiers

La vie

Poète, nouvelliste, auteur dramatique, Pierre Debuisson est né en 1950. Autodidacte, il participe dans sa jeunesse à de nombreux groupes artistiques et littéraires. En 1983, en compagnie de deux amis il crée le G.R.A.A.L (Groupe de réflexion et d’action d’auteurs littéraires). Conférences, débats, expositions, rencontres, jalonnent alors son parcours. De 1986 à 1990, fondation d’un journal littéraire régional (Mirages) dont il occupe la fonction de directeur. De 1990 à 1999, il dirige une troupe de théâtre amateur. C’est à cette époque qu’il devient intervenant invité en primaire et collège. De septembre 2000 à juin 2001, il enseigne la création artistique au sein d’une association théâtrale. Depuis mars 2001, il fait partie des Ecrivains Associés du Théâtre (E.A.T). Une dizaine de ses pièces ont été jouées dans le cadre du théâtre amateur.

Extrait

Cousin Honoré : Mais que voulez-vous Grand Papa, si les chiens faisaient dans les caniveaux comme tout le monde hein ! Non mais c’est vrai, j’en ai encore plein ma chaussure, tenez regardez (il lève la jambe) Et ceci malgré que je m’en sois essuyé une partie sur la jupe de mademoiselle ! (il désigne Honorine)

Annabelle : (outrée) Comment ?

Cousin Honoré : Eh bien en frottant ma chaussure sur sa jupe pardi !

Annabelle : Honoré tu n’es plus mon cousin !

Gustave : Et moi je ne suis plus ton oncle !

Cousin Honoré : (il sanglote) Eh ben ! Me voilà orphelin !
(un temps, Honorine s’approche lentement d’Honoré, voix douce)

Honorine : Moi je ne vous en veux pas de vous être essuyé sur ma jupe.

Honoré : (doucement) C’est vrai, vous ne m’en voulez pas mademoiselle ? Vous savez, parfois il y a des choses que je fais, comme cela, sans me rendre compte qu’il ne faut pas les faire.

Honorine : (même voix) A moi également il arrive de faire des choses, comme cela, sans me rendre compte qu’il ne faut pas les faire. ( .../.... )

Honoré : Vous êtes si jolie Honorine !

Honorine : (en riant) Malgré ma jupe tâchée !

Honoré : C’est vous que je vois jolie, pas votre jupe.

Honorine : Vous me faites là un beau compliment Honoré !

Honoré : Je suis trop naïf pour faire des compliments, car je suis naïf vous savez ! Moi, j’aime le vent qui passe dans les grands arbres, j’aime vos yeux, j’aime la lune des nuits d’hiver, j’aime vos lèvres, j’aime les champs de blé ondulant d’un après-midi d’été, je vous aime…

Honorine : (elle lui prend la main) Mais vous tremblez ! (gentiment) Vous avez peur ?

Pois chiches et violettes, vaudeville, inédit.

En quelques livres

  • Un déshabillé, un caleçon, deux portes fermées , Éditions Art et Comédie, 2003.
  • L'amour sur deux étages , Éditions Art et Comédie, 2003.
  • Ah ! La famille ! Éditions Art et Comédie, 2005.
  • Je me présente : Ernest , Éditions Art et Comédie, 2006.
  • Deux détectives pour Madame , Éditions Art et Comédie, 2007.

Propositions d'interventions

Conférences, débats, enseignement, expositions.

COORDONNéES

23, Promenade Buissonnière
77600 Chanteloup-en-Brie

01 64 02 17 81

debuissonpierre@aol.com