imprimer (nouvelle fenêtre)

Musical Kino Box

Créez un espace d’écoute insolite dans votre bibliothèque

Envie de valoriser vos collections de musique contemporaine de manière originale ?
De démythifier ces œuvres dites inaccessibles, difficiles, inaudibles ?
De placer dans votre structure une étrange lunette astronomique qui tient de la lanterne magique ou de l’objet expérimental forain ?

Adoptez cette Musical Kino Box et laissez vos lecteurs s’assoir, écouter et voir !

Ecouter sans en avoir l'air !

Kino1

Chacun sait que les conditions dans lesquelles une création est reçue bouleversent complètement sa perception.
L'idée de cette installation est d'offrir à l'usager de la médiathèque un instant en tête à tête avec une création musicale et vidéo, à l'image de la relation solitaire qu'il peut avoir avec un livre. Cette rencontre est ouverte : elle est simple d'accès, elle est simple à quitter, elle est imprévisible dans son contenu, et pour le dire en un mot : elle est totalement gratuite.

Le dispositif utilise les techniques numériques les plus récentes et s'ancre dans l'imaginaire des machines optiques du XIXème, lorsque les badauds se penchaient au-dessus de drôles de mécaniques et s'émerveillaient de voir de petites images s'animer. Il se veut le fils naturel (et un peu lointain) du télescope entrevu dans « le voyage dans la lune » de Méliès.
Cette Musical Kino Box est une sorte de bizarrerie mystérieuse posée là sans ostentation, offrant à celui qui prend le temps de s'approcher et de se pencher, un instant hors du monde, où l'on pourra s'apercevoir que la musique contemporaine est avant tout le réceptacle de toutes les rêveries.

Un objet de création

kino2b

La Musical Kino Box peut évoquer un instrument avec son aspect bois vernis, une malle de voyage avec ses inscriptions papiers collés, encres. Univers artistique globalement dépaysant, « étrange et pénétrant » pour parler comme Nerval, il se présente sous la forme d'une longue colonne allongée, à l'extrémité de laquelle se trouve une ouverture et un siège. Le passant qui s'approche aperçoit par l'ouverture une projection qui flotte à l'intérieur de la colonne. Un casque lui offre la possibilité de découvrir la musique à l'origine de ces images.

Des niches sont aménagées sur le pied afin de recevoir livres, DVD, tablettes numériques et documents proposés par chaque bibliothécaire.

Cette installation offre un renouvellement de l'écoute et du regard porté à la musique contemporaine, à la fois par son contenu et par la manière dont ce contenu est reçu.

Le contenu audio et vidéo

Kino3


François Salès, le concepteur de la Musical Kino Box est également créateur des vidéos originales, réalisées à partir de partitions fortes du XXème et du XXIème siècle. Vidéaste-musicien, habitué depuis des années à marier musique écrite et vidéo, François Salès utilise les partitions comme d'autres cinéastes utilisent les scénarios écrits. Elles sont la matrice de son travail, son squelette et son âme. En habitué du collage, du découpage et du détournement, François Salès opère par croisements successifs et intuitifs qu'il nomme « sertissages » et qui lui permettent de faire se télescoper Igor Stravinsky et John Ford, Franck Krawczyk et Jean-Luc Godard ou Luciano Berio et Charlie Chaplin...

La subjectivité du regard et de l'écoute est clairement revendiquée, placée sous l'égide de la pensée de Schoenberg selon laquelle «l'émotion vient toujours de l'imagination du spectateur ».

Descriptif de l'installation

  • La MKB est mobile, simple de montage et de mise en route. La lunette en bois est posée sur deux boîtes reliées entre elles.
  • Dimensions : (L) 1,60 m x (H) 1,20 m. Prévoir avec la chaise un espace d’accueil de 3 m² et un éclairage approprié. Poids environ : 80kg (deux personnes sont nécessaires pour la porter).
  • En bout de lunette est glissé un écran téléviseur, chargé par une clé USB. Il est relié à une prise 16A pour l'alimentation. Une prise est suffisante pour le fonctionnement de la MKB. Un casque d’écoute est fourni et installé.
  • Les deux parties, pied et lunette, s'assemblent par simple vissage d’écrous. La mise en place de l'installation, son réglage et sa mise en route prennent moins de 45 minutes.
  • Un collègue de la Médiathèque accompagne le montage. Une fois le dispositif en place, sa mise en route quotidienne ne prendra pas plus d'une minute. Elle se résumera à un allumage du téléviseur via une télécommande.

Qui contacter

Le calendrier est en ligne, mais il est nécessaire de s'adresser à votre bibliothécaire, référent de territoire à la Médiathèque départementale, pour toute réservation.

Présentez-lui votre projet, et précisez-lui vos attentes et besoins pour le mettre en place. Cet échange sera également l'occasion d'envisager le prêt de documents complémentaires pour accompagner votre action, qui pourront être conservés plus longtemps et empruntés par le public, contrairement aux documents accompagnant l'exposition.

En pratique

La MKB est empruntable gratuitement, sur projet, par les bibliothèques et collèges du département.

Durée du prêt : 1 mois minimum, 3 mois maximum

Transport : Le transport aller et l’installation sont assurés par le référent technique de la médiathèque départementale. Ils nécessitent un véhicule de type Master, une sangle de 2 mètres de long avec attaches afin d’immobiliser la MKB dans le véhicule. La période de réservation inclut le transport, veillez à respecter les dates fixées.

Communication : pensez à mentionner dans tout document que l'exposition est prêtée par la Médiathèque départementale de Seine-et-Marne. Logo disponible sur demande.

Valeur d’assurance : La MKB est sous la responsabilité de l’emprunteur, qui doit veiller à ce qu’il ne subisse aucune dégradation. La valeur d’assurance de l’objet est estimée à 10 000 euros.

Aller plus loin

Kino4


Vous pouvez lors de la venue de la MKB, inviter le musicien François Salès ou le Piano Ambulant, qui pourront vous proposer des formes de spectacles ou de concerts-lectures en lien avec la MKB.

  • François Salès :
    Conservatoire National Supérieur de Lyon. Etudes musicales et de hautbois, premier prix de hautbois et de musique de chambre, il a de nombreuses expériences en orchestres symphoniques (Orchestre National de Lyon, Philharmonique de Radio-France, Manchester Halle Orchestra...) et en musique de chambre (premier prix du concours international de Cluj-Roumanie) : parcours traditionnel. En 1996 la rencontre avec le compositeur Franck Krawczyk et le chef d'orchestre et pédagogue Jacques Aboulker, et la période d'exaltation artistique qui s'en suivit avec la création de l'ensemble Haute-Trahison, lui donne le culot de dézoner de son domaine d'apprentissage.
    Depuis, parallèlement à son métier de musicien il poursuit un travail de plasticien, dans la photographie argentique et les installations, puis dans la vidéo. Nombreuses expositions, créations, spectacles et rencontres artistiques.
    Outre ce travail de plasticien, il est actuellement hautboïste de l'Ensemble Orchestral Contemporain et de la Cie Le piano Ambulant, itinérante et transdisciplinaire.
  • Cie Le Piano ambulant :
    Un collectif de musiciens à l'esprit aventureux fonde la compagnie pour jouer la musique classique et contemporaine « ailleurs et autrement ». Pour partager cette musique avec le plus grand nombre et (re)transcrire l'univers d'un compositeur, la compagnie mêle, au gré des spectacles, cinéma, théâtre, ombres chinoises-Debussy peut alors croiser l'art vidéo, Stravinsky la fête foraine et Mozart...Godard !...
    Sur les routes depuis plus de 10 ans, vous avez pu croiser Le Piano Ambulant : ... sur les scènes nationales de St Quentin en Yvelines, ou de l'Arsenal de Metz, à la philharmonie du Luxembourg, au Grand Théâtre de Tours, à La Cité de la Musique à Paris, au Festival Labeaume en Musique, en tournée dans la Loire avec L'Opéra Théâtre de Saint Etienne.... et, avec sa remorque-scène, sur de nombreuses places de villages.

Voir aussi

Sur ce site

Sur le catalogue

contact

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter :