imprimer (nouvelle fenêtre)

Jean-Michel Chevry

Carnet de voyage, littérature jeunesse, nouvelles, chansons.


© Clara Billat

La vie

À 12 ans, il apprend ses premiers accords sur une guitare. Au collège à Moret-sur-Loing, puis au lycée à Avon, il écrit des chansons et connaît ses premières expériences scéniques.

Dans les années 1980, on peut l'entendre dans différents groupes de rock. En 1985, il prend l'orientation chanson. Il participe à des concerts dans quelques salles parisiennes et surtout en Seine-et-Marne. De 1993 à 1995, il crée et participe à l'organisation du festival Chante Seine-et-Marne. Une jeune Russe venue l'écouter par hasard à un concert à Melun lui propose de venir jouer dans son pays dans le cadre d'un échange culturel. Trois ans plus tard en 1996, une tournée est organisée.

Jean-Michel Chevry part dans l'Oural, à Ekaterinbourg, avec trois musiciens. Malgré l'obstacle de la langue, le succès est immédiat. Les quatre musiciens remplissent des salles gigantesques. Jean-Michel Chevry, oscillant entre rock français et ballades populaires, enchaîne ensuite plus de vingt tournées en Russie, de Moscou à Vladivostok, notamment en Sibérie orientale, où il est accueilli tel une star.

Plus d'une centaine de concerts, sans doute plus d'émissions de TV et de radios en Russie, des conférences de presse et un public fidèle et grandissant. Son parcours étonnant et atypique l'a aussi amené à se produire en Azerbaïdjan, Slovaquie, Hongrie, Inde, Nouvelle Zélande…

Il est reçu régulièrement par des radios et il fait l'objet de plusieurs reportages sur des chaines de télévision françaises.

Extrait

Alors, avec passion et parce qu’il a cru en lui et en l’importance de son projet il a continué, pierre par pierre à construire l’édifice, prenant le temps de la réflexion, avant d’agir, imaginant différents chemins, plusieurs esquisses de voyage en excluant toujours les esprits négatifs. Persuadé de l’inutilité des écrits qui ont vocation à lui montrer le chemin, il reconnaît facilement que l’égalité n’existe que grâce à la différence et qu’ainsi sa vérité n’est pas celles des autres. Il ne veut surtout pas convaincre puisqu’il ne supporte pas qu’on tente de le manipuler. Alors, il avance droit sur sa ligne imaginaire et il atteint son but. Sa joie ne se dément pas, elle est sincère et débordante. Cependant, le but est le début de la fin et il l’apprend trop vite. L’édifice glorieux se désagrège rapidement et la récompense morale se transforme bien vite en un souvenir énorme et lourd à porter. Les acteurs se séparent et la solitude prend tout de suite la place laissée vacante. Adieu, joie, musique et lumières, bonjour la banalité et ses rites inexcusables, la déprime s’excite et s’exhibe c’est un beau programme de partage.

Extrait de la nouvelle Excitation et revers, dans Une Page, Éditions du Bout de la Rue.

En quelques livres

  • Carnet de voyage : d'Irkoutsk à Vladivostok (avec CD), Éditions du Bout de la Rue.
  • Carnet de voyage : La Fête du Soleil à Yakoutsk (avec CD), Éditions du Bout de la Rue.
Jeunesse

  • L'Imbroglio du Transsibérien, Éditions du Bout de la Rue.
  • Kyym le petit Mammouth, Éditions du Bout de la Rue, 2013.
  • Kyym le petit Mammouth-Le Cirque, Éditions du Bout de la Rue, 2014.
  • Kyym le petit Mamouth à la Fête du Soleil, Éditions du Bout de la Rue, 2017.

Propositions d'interventions

Ateliers d'écritures de chansons et d'histoires courtes.

COORDONNéES

51 rue du Montceau
77133 Féricy

zigetzic@gmail.com

Voir aussi

Sur Internet