flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

Jeunesse quoi de neuf ? 2014

  • Retour
  • 03-07-2014
  • Sciences Jeunesse

Les "histoires vraies" de Jean-Baptiste, un scientifique au service de la vulgarisation

Cette année, Jeunesse quoi de neuf ? a innové : le numérique et le documentaire se sont invités à cette journée de présentation de nouveautés.
Parmi les coups de cœur de l’édition jeunesse (livres, CD et DVD), trois applications ont enrichi cette matinée. Murielle Thébault de la Médiathèque de Nangis a présenté Quatre petits coins de rien du tout, Moi, j’attends , Pierre et le loup. applications qu'elle utilise par exemple pour diversifier l’offre narrative, lors des séances avec le jeune public.

Auteur de livres documentaires, Jean-Baptiste de Panafieu a bravé la grève des transports pour nous rejoindre et évoquer son expérience.

Un scientifique au service de la vulgarisation

de panafieu

Jean-Baptiste de Panafieu

Spécialiste des animaux marins, Jean-Baptiste de Panafieu écrit aussi pour d’autres domaines scientifiques. La véracité des informations est de la plus haute importance. Il multiplie les recherches, rencontre des spécialistes, visite des musées, des laboratoires, et s’amuse autant à concevoir les livres qu’à rechercher la documentation qui le construiront.
Gardant un œil critique sur les informations de Wikipedia, il utilise toutefois Internet pour trouver des liens vers des articles scientifiques.
Il apporte un soin particulier à l’écriture des articles, les adaptant aux publics. Les illustrations font aussi l’objet d’une recherche attentive : il valide leur justesse scientifique, fait parfois des suggestions, et participe à l’élaboration de la maquette avec l’iconographe. Il veille ainsi à l’harmonie générale du document.

Les réponses de JBP aux questions du public

Réédition : pour Drôles de cousins JBP a réécrit des chapitres au regard des dernières découvertes paléontologiques.

Durée de vie : 10 ans maximum. Certains documentaires sont obsolètes dès leur parution, leurs contenus étant incomplets.

Avenir du documentaire papier : JBP est confiant ; ces livres offrent une synthèse sur un sujet, plus simple d’accès que le Net.

Tirage : un livre documentaire est édité entre 5000 et 10000 exemplaires.

Une vision scientifique du monde

Dans sa production, Jean-Baptiste de Panafieu cherche à répondre à des questions centrales : qu’est-ce qu’un animal ? quelles sont ses relations avec l'homme ? A travers ses livres, il transmet son positionnement idéologique : amener ses lecteurs à comprendre la science, ce que l’on sait, comment on le sait et pourquoi on le sait… (connaissances, démarche scientifique et évolution des savoirs).

Un avis à transmettre

Jean-Baptiste de Panafieu revendique une part de subjectivité, en particulier sur des thèmes sensibles. Par exemple avec Nucléaire, pour quoi faire ? l’auteur a précisé dans l’introduction qu’il n’était pas pro-nucléaire. A l’inverse pour l’écriture de Léonard de Vinci : rêves et inventions, il lui a été difficile de travailler sur un sujet pour lequel il n’avait pas d’avis en tant qu’auteur.

Un auteur, même de documentaires, « a toujours un avis à transmettre ». Jean-Baptiste de Panafieu ne veut pas faire des livres de classe ni des leçons de choses, mais « des livres qui racontent quelque chose ».

"Vulgariser, c'est raconter ce que l'on sait mais aussi comment on le sait."

Jean-Baptiste de Panafieu

« Un documentaire est un livre comme les autres que l’on peut lire à voix haute »

livres de Panafieu


Comment naît un livre documentaire ?

  • L’auteur et l’éditeur se rencontrent et décident du sujet. Le projet vient de l’un ou de l’autre.
  • L’auteur propose un plan.
  • Il engage l’écriture des textes en respectant les contraintes.
  • Il donne des indications sur les illustrations.
  • Illustrateurs et iconographes font des propositions que l’auteur et l’éditeur valident ou modifient.
  • Relecture collective et corrections éventuelles.
  • Le maquettiste travaille à la mise en place précise du texte, des illustrations et des légendes.
  • Dernière relecture de la page.
  • Le livre part à l’imprimerie après signature du BAT (bon à tirer) par l’auteur.
  • Le circuit de distribution se met en place.
Contraintes liées à l’écriture d’un livre documentaire

Le texte doit être découpé pour rentrer dans les cases de la maquette (selon les collections). Il faut respecter :

  • un nombre de signes sur la double page
  • un nombre de signes sur le chapeau
  • un nombre de signes dans les paragraphes.

    L’auteur doit donc organiser ses idées dès le début en accord avec ces contraintes.

Quelles illustrations ?

Certains documentaires sont illustrés uniquement par dessins naturalistes, photos ou vignettes. D’autres proposent un mélange de ces différentes formes.

Quel auteur ?

Un spécialiste du domaine assure la fiabilité et la précision de l’information mais ses écrits sont souvent difficiles d’accès.
A l’inverse un auteur non spécialiste risque de manquer de justesse dans les contenus. Le travail d’un journaliste est intéressant car il sait rechercher les informations et les vérifier. Pour rédiger ses textes, il adopte une démarche d’investigation crédible.

Voir aussi

Sur ce site

Sur le catalogue

Sur Internet


télécharger