imprimer (nouvelle fenêtre)

Le roman contemporain

Dans sa volonté de mise en avant de la création contemporaine, la Médiathèque départementale a souhaité promouvoir des romans de qualité, sélectionnés pour leur originalité et leur valeur littéraire.

Lecteurs livres

Selon l’analyse de Laurent Flieder, le roman contemporain est « comme un roman d’aujourd’hui qui parle d’aujourd’hui et qui le fait à la manière d’aujourd’hui en considérant les romans d’hier non comme des modèles à imiter mais comme des références à partir desquelles il importe de construire les œuvres nouvelles ».

Le roman est un genre dominant dans la littérature actuelle. Pour l’aborder et le faire partager dans toute sa richesse et sa diversité, nous vous proposons une sélection d’ « outils » et d’informations.

Les outils d'analyse d'un texte littéraire

Qu'est-ce qui est dit ?


L'histoire
Les thématiques Les personnages Les lieux
Résumer en quelques mots. Définir les principales thématiques. Citer les principaux et repérer les secondaires. Unité géographique ou pas ? Lieu spécifié ou pas ?
Questions à se poser : l’histoire est-elle complexe ? Est-ce le principal intérêt du livre ?
Sont-ils esquissés, présentés en creux ? Savons-nous tout sur eux : leur origine, leur nom, leur psychologie, leur physique… Réflexion sur les noms qui leur sont donnés … Ont-ils des liens entre eux ? Rôle du paysage, des décors : simple toile de fond ou personnage à part entière.

Comment c'est dit ?


La structure
(= architecture)
La langue
(= style)
La construction narrative
(= façon de raconter)
- Linéaire : début milieu fin.
- En ligne brisée (retours en arrière).
- Fin au début.
- Ordre bousculé, en relation avec l’émergence des pensées ?
Le rythme :
- phrases longues, complexes
- heurté
- langue épurée, volontairement neutre, dite « blanche »
- langue imagée, lyrique

Le vocabulaire :
- registres de vocabulaire utilisés
- images créées
- champs sémantiques
- résonances avec certaines expressions
- récurrences de mots, de certaines tournures
- décalages opérés par rapport à la règle.
Qui raconte :
- l’ auteur ou un narrateur ou les deux ?
- ou plusieurs narrateurs : polyphonie.

D’où ça parle :
- point de vue omniscient : l’auteur connaît tout de ses personnages, leur psychologie, leur passé, leurs pensées.
- focalisation interne : un personnage ne peut raconter que ce qu’il perçoit du monde.
- focalisation externe (comme si une caméra enregistrait la réalité extérieure sans apporter ni jugement, ni sentiment).

Informations du récit :
- tension entre ce qui est dit, ce qui est suggéré, et ce qui est à compléter par le lecteur. Le texte peut laisser des zones d’ombre.
L’architecture, la composition est-elle en résonance avec le contenu de l’histoire ? Que provoque le rythme par rapport à l’histoire, par rapport à la lecture ?

Quelles impressions créent les mots choisis ?
Qu’est-ce que cela provoque pour le lecteur ? extériorité ou proximité avec les personnages, avec les enjeux de l’histoire…

Le contexte d'un texte littéraire

  • L’auteur : éléments bio et biblio.
  • Son œuvre : sa trajectoire, unité des écrits, rupture, liens avec d’autres arts.
  • Liens avec d’autres auteurs, d’autres arts, une histoire littéraire, un mouvement… des compagnons de route…

Voir aussi

Sur internet

Sur ce site

Sur le catalogue

Bibliographie

  • PERROT Jean. Mondialisation et littérature de jeunesse. Gallimard, 2008.
  • VIART Dominique et VERCIER Bruno . La littérature française au présent. Bordas, 2008.
  • COMPAGNON Antoine. La littérature, pour quoi faire ? Fayard, 2007.
  • LE BRIS Michel et ROUBAUD Jean (dir.). Pour une littérature-monde. Gallimard, 2007.
  • Le roman français contemporain. Culturesfrance, 2007. [avec des articles de Thierry Guichard, directeur du magazine Le Matricule des Anges et Dominique Rabaté, etc.]
  • FIELDER Laurent. Le roman français contemporain. Seuil, 1998.