flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

Le théâtre au féminin

  • Retour
  • 09-06-2009
  • A Voix vives

Rencontre croisée entre deux femmes : deux auteurs dramatiques Dominique Paquet et Pauline Sales dialoguent.

Programme

INFOS PRATIQUES

Mardi 9 juin 2009 à 20h

Conservatoire Couperin
Espace culturel de la Ferme du Plateau
101, rue de Paris
TOURNAN-EN-BRIE

Pour adultes et jeunes à partir de 15 ans.

Entrée libre

« La place de la femme dans notre société moderne change, il serait vain de le nier et d’oublier le combat mené pour l’obtenir. De plus en plus de femmes écrivent pour le théâtre et mettent en scène leurs propres textes. Sont-elles plus incisives que les hommes pour aborder certains aspects de l’être humain, plus observatrices ?

Ont-elles moins de complexes pour critiquer les Hommes ? Se sentent-elles plus libres de créer des univers singuliers ? Existe-t-il une spécificité de l’écriture féminine dans le théâtre contemporain ? Est-ce plus difficile pour elles d’imposer leurs textes, d’exister, dans ce monde où les hommes décident encore de tout, même dans la culture ? C’est peut être un faux débat…

Dominique Paquet et Pauline Sales répondront à vos questions, parleront en toute liberté de leur métier, de leurs passions, de leurs obsessions ou de leurs envies. Pour ponctuer l’échange, des comédiens professionnels liront des extraits de leurs textes. Un parcours dans l’écriture, placé sous le signe des femmes… » François Leclère.

Présentation des auteurs

Pauline Sales

Pauline Sales

« Le monde des histoires me fascine. J’ai voulu très vite être comédienne car j’ai longtemps pensé que c’était la meilleure façon d’être dans les histoires. » Pauline Sales, comédienne issue du TNS, est aujourd’hui une écrivaine passionnée et passionnante. Sa première pièce Dépannage a été créée au festival de Blayes. À Londres, invitée au Royal Court l’été 2000, elle écrit Il aurait suffit que tu sois mon frère , une pièce courte, traduite par Martin Crimp et représentée à Londres. Après La Bosse et Cake (traduit par Gregory Motton), sa pièce Le Groenland est issue d’une commande du Bottom Théâtre.

À la Comédie de Valence, où elle travaille comme auteure associée depuis 2002, elle écrit L’infusion , Désertion et Israël-Palestine, portraits pour les comédiens de la troupe. Son univers est puissant, parfois proche du cauchemar. « J’ai envie de regarder là où ça fait mal, où ça n’est pas joli, là où on se ment. ». Elle vient d’être nommée avec Vincent Garanger à la direction du CDR de Vire.

Pauline Sales en neuf dates :

  • 1969 naissance à Boulogne Billancourt
  • 1988 reçue à l’école du TNS
  • 2000 La Bosse (éd. Solitaires Intempestifs)
  • 2002 Dépannage (éd. Solitaires Intempestifs)
  • 2003 Le Groenland et Cake ! suivi de Il aurait suffit que tu sois mon frère (éd. Solitaires Intempestifs). Artiste associée à la Comédie de Valence.
  • 2004 L’infusion (éd. Solitaires Intempestifs) mise en scène Richard Brunel à Valence
  • 2005 Ici coécrit avec David Lescot. Prestige (éd. Espaces 34, recueil Caravanes). Désertion (éd. Solitaires Intempestifs), mise en scène de Philippe Delaigue, pour la Comédie Itinérante
  • 2008 Les arrangements (éd. Solitaires Intempestifs), création au festival Temps de Paroles d’ Israël-Palestine , portraits
  • 2009 Codirection du Préau , CDR de Vire.

Dominique Paquet

Dominque Paquet

Dominique Paquet est née en 1954 à Bordeaux. Elle entre au conservatoire d’art dramatique de Bordeaux en 1972, puis à l’E.N.S.A.T.T. en 1974 pour deux ans. En 1987, elle obtient un doctorat de philosophie. Elle joue dans des mises en scène de Raymond Paquet, André Bénichou, Isabelle Ehni, François Timmerman, Bernard Anberrée, Jean-Luc Moreau, Georges Wilson, Jacques Rosny, Claude Santelli, Patrick Simon, Babette Masson, Gilles Zaepffel, ou encore Claude-Alice Peyrottes ; et dans des pièces d’Aristophane, Molière, Virginia Woolf, Jarry, Brecht, Théophile Gauthier, René de Obaldia, Brendan Behan, Marguerite Duras, etc.

Ses premiers écrits pour le théâtre datent des années 1980. Elle commence par adapter diverses œuvres, comme Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll, Le Banquet de Platon, À rebours de Joris-Karl Huysmans. Sa première pièce, La Ciudad del Sueño , date de 1988. Elle est suivie de L’Île des poids-mouche en 1989, Congo-Océan en 1990, La Byzance disparue en 1993, Patience du Baobab , Journal d’écume, Leçons de ténèbres , trois textes sur les sens, en 1994. Elle a reçu à trois reprises l’aide à l’écriture du Ministère de la Culture et de la Francophonie.

Elle est responsable de séminaires au Collège International de Philosophie entre 1987 et 1993, de cours sur l’esthétique des maquillages à l’Université de Marne-la-Vallée, et de plusieurs ateliers d’écriture. Elle est l’auteur d’articles sur l’esthétique du théâtre, notamment dans L’Encyclopaedia Universalis.

Voir aussi

Sur ce site