flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

Deux nouvelles résidences d’écriture sur notre département en 2013

  • Retour
  • 20-12-2012
  • Résidences d'auteur

Découvrir deux univers : celui de Catherine Anne et celui de Zeina Abirached.

L’année 2013 avec deux artistes, deux femmes, en résidence d’écriture

En janvier 2013, deux nouveaux auteurs débutent leur résidence en Seine-et-Marne : Catherine Anne et Zeina Abirached. Ces deux projets, accompagnés par la Médiathèque départementale, ont obtenu le soutien de la Région Ile-de-France et du Conseil Général.

Loin des villes, loin des théâtres avec Catherine Anne

Catherine Anne

Catherine Anne

Catherine Anne est auteur dramatique, ancienne directrice du Théâtre de L’Est parisien, comédienne, metteuse en scène, une grande figure du théâtre d’aujourd’hui, qui dépose ses valises pour six mois, dans la communauté de communes de Bocage Gâtinais, autour d’un projet « Loin des villes, loin des théâtres ». On est ravis et fiers de cette escale !
L’idée pour elle, est d’écrire une pièce de théâtre à partir de témoignages de grands et petits qui vivent aujourd’hui dans un village. Elle a déjà mené l’aventure du côté du Pelvoux dans les Alpes et de Sauzon à Belle Ile, elle s’installe en 2013 dans notre département pour recueillir de nouvelles impressions. Des rencontres autour de ses textes, des ateliers d’écriture et de théâtre avec des élèves, des temps de lecture vont se dérouler tout au long de ces 6 mois. Les écoles de Chevry, Voulx, Dormelles, les bibliothèques, le collège de Lorrez le Bocage, sont prêts à jouer le jeu…C’est Camille Danet, agent de développement de la Communauté de communes du Bocage Gâtinais, qui pilotera cette aventure… A la fin, nous serons tous invités à entendre la pièce lue et, dans quelques temps, on espère, montée en vrai, sur les planches d’un théâtre ou d’un chapiteau…Au théâtre, coulisses, texte, jeu, spectateurs sont les ingrédients indispensables d’une création réussie ! En attendant, lisez et relisez les pièces de Catherine Anne et cliquez sur les liens en bloc de droite des articles, des analyses, des entretiens passionnants sur son univers dramatique !

Le Piano bilingue avec Zeina Abirached

zeina abirached

Zeina Abirached

Zeina Abirached est auteur et illustratrice, elle crée des romans graphiques édités chez Cambourakis. Sa résidence sera sous le signe de l’ouverture à l’autre et à la culture étrangère. Elle se lance dans l’écriture du Piano Bilingue qui retrace la vie de son arrière grand-père, inventeur au Liban de pianos capables de jouer la musique occidentale et orientale…Pendant six mois, elle va établir son atelier à la Médiathèque départementale…travailler avec les collégiens de la Ferté Gaucher, les lycéens de Rozay-en-Brie et l’association Encres Vives…Et en secret, elle va reconstruire pour nous l’appartement de Beyrouth du Jeu des hirondelles, qui deviendra un cabinet de lecture singulier, ouvert à tous pour une entrée dans son univers…Cette construction pourrait bien circuler partout dans le département ensuite. Avis aux bibliothécaires et professeurs ! Les jeunes collégiens seront ses compagnons de route lors de ce chantier, ils mettront les mains dans le cambouis et leur imaginaire au service des plans !!! Cette résidence est pilotée par la Médiathèque départementale. Eh oui ! Pour la première fois, une résidence toute entière accueillie par la Médiathèque départementale, avec deux contacts pour vous : Valérie Rouxel et Alexandra Kolinka. Et si vous ne connaissez pas encore le trait noir de Zeina Abirached, son humour, sa mise en page, son « Je me souviens », son enfance libanaise vous attend ! Une petite visite sur son site met le regard en appétit ! A partager sans modération avec des ados !

La résidence, avant tout, du côté de l’écriture

Un premier rendez-vous est fixé pour rencontrer Zeina Abirached
  • Mardi 19 février lors de la journée « Lecture et Jeunesse » Langue(s) et Culture(s).
  • Espace culturel Les 26 couleurs de Saint-Fargeau.

Ces choses ayant été dites, rien n’est dévoilé car c’est avec l’arrivée de l’auteur que tout commence. Au-delà des temps de rencontres, chaque auteur mènera son écriture et nous autorisera à être les témoins privilégiés de cette aventure secrète. La résidence reste avant tout une aide à la création et il faut s’en réjouir. Profitons de ces résidences, de la présence sur la durée de ces auteurs pour entrer en littérature par une porte inhabituelle.

Voir aussi

Sur ce site

Sur le catalogue

Sur Internet

podcast

contacts