flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

Un partenariat énergique en Marne-et-Gondoire.

  • Retour
  • 14-11-2017
  • Contrat territoire lecture

Des projets ambitieux, des rêves qui se réalisent, un CTL pour ne plus remettre au lendemain !

Pourquoi un CTL maintenant ?

Les Contrats Territoire Lecture (CTL) sont proposés par l’Etat, via les Directions régionales des Affaires Culturelles (DRAC), depuis 2010 et soutiennent des logiques d'aménagement du territoire en fixant des objectifs ambitieux et un cadre méthodologique clair et en favorisant l'intervention à l'échelon intercommunal.

Depuis 2014, le Département de Seine-et-Marne est engagé, aux côtés du Ministère de la culture, dans le développement de contrats territoire lecture.
La contribution financière des trois signataires (Etat, Département et EPCI) est régie par le principe de parité ; elle s'élève habituellement à 10 000€ par an pour chaque partenaire.

Composé de 20 communes, comptant 11 bibliothèques, le territoire de Marne-et-Gondoire regroupe des villes très inégales en termes d’offre culturelle, de densité et de composition de la population.

En Marne-et-Gondoire, le CTL, débuté en 2017, est l’occasion de fédérer un réseau de lecture publique tout neuf (service commun voté en février 2016), et de consolider un partenariat territorial, déjà amorcé auparavant au niveau des bibliothèques grâce au portail documentaire commun et aux résidences d’auteur pilotées par le parc culturel de Rentilly (équipement culturel d’intérêt communautaire depuis 2006).

Quels sont les axes de ce CTL ?

Table MashUp

Le CTL permet de fixer des axes stratégiques à atteindre, chaque axe permettant d’initier un ensemble d’actions. Pour Marne-et-Gondoire, il s’agit de :

  • qualifier le réseau des bibliothèques et les acteurs du livre et de la lecture,
  • développer le numérique en bibliothèque pour une relation au savoir et à la culture renouvelée,
  • soutenir le parcours d’éducation artistique et culturelle (EAC), en s’appuyant sur les trois piliers de l’EAC : l’approche cognitive par les savoirs, l’approche sensible par la rencontre avec une œuvre et/ou un artiste et la pratique artistique.

Et aujourd’hui, qu’est-ce que ça donne ?

Atelier avec Junko Nakamura

Le CTL permet de se projeter sur 3 ans pour initier des actions pérennes.

2017 a été consacré en grande partie à la formation des équipes : formation à l’éveil culturel du tout-petit avec Enfance et musique ; formation aux lectures plurilingues avec l’association Dulala ; initiation au codage, à la programmation de robots, à l’utilisation d’une imprimante 3D,…

Le réseau de lecture publique s’est doté de nombreux outils numériques pour proposer des ateliers multimédia innovants et réduire la fracture numérique : une imprimante 3D, une table Mash up, des robots, 12 liseuses, 12 tablettes, 10 kits makey/makey, une biblio-connection.

Autour de l’EAC, des ateliers créatifs avec des illustrateurs ou concepteurs d’albums pour la jeunesse ont été initiés, avec, entre autres, l’intervention de la prometteuse Junko Nakamura (éditée chez MeMo) ou la venue du confirmé Philip UG et ses fameux pop-up.
Le réseau effectue également un gros travail sur l’interculturel, avec le projet de créer un tapis narratif, en 2018, à partir des berceuses en plusieurs langues collectées auprès du public, des bibliothécaires et du personnel petite enfance du territoire.
Le réseau accueillera également en janvier 2018, à la bibliothèque de Montévrain, la nouvelle exposition de la médiathèque départementale autour de la langue arabe, et invitera à cette occasion Mathilde Chèvre (docteur en langues arabes et éditrice du Port a jauni).

Mais comment font-ils ?

Atelier laporellos

Ce très court résumé des actions entreprises à Marne-et-Gondoire dans le cadre du CTL permet d’envisager l’ampleur de la tâche et aussi d’imaginer les écueils passagers mais inévitables d’une telle frénésie : gros investissement personnel des équipes, fatigue chronique, stress.

Ces effets secondaires sont cependant le signe d’un CTL énergique, foisonnant, rien d’alarmant puisqu’une personne bienveillante coordonne et a donc une vision d’ensemble des actions entreprises : il s’agit de Véronique Prézeau, responsable du réseau de lecture publique.

Nous vous tiendrons au courant des avancées de ce CTL, d’ici là, vous pouvez consulter le programme des animations culturelles du réseau sur leur portail, témoignage du développement de l’offre culturelle aux publics, en lien avec les axes du CTL.

Voir aussi

Sur ce site

Sur Internet