flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

Paroles d’architectes

  • Retour
  • 22-11-2017
  • Bibliothèques

Quatre architectes de bibliothèques étaient réunis en octobre à Paris pour partager leurs expériences de transformations architecturales.

Le propos de cette rencontre organisée à la Cité de l’architecture avec le ministère de la Culture était de présenter des projets innovants et importants de bibliothèques en France. Transformation signifie conversation entre deux architectes : entre le premier à l’origine du bâtiment et le second qui va donner une nouvelle jeunesse à ce patrimoine. Ces projets permettent d’adapter ces nouvelles architectures aux usages actuels des bibliothèques redéfinis. Ils sont également soucieux du développement durable, par le choix des matériaux de construction et des dispositifs de fonctionnement. Mais aussi par une attention portée à la durabilité du lieu, ses possibles évolutions et utilisations futures.

Médiathèque Aimé Cezaire à La Courneuve (Flint Architecture / Christophe Gautié)

bib aime cezaire

Médiathèque Aimé Cezaire

Le projet consiste en la transformation de l’ancienne usine Mecano, patrimoine industriel important de la ville. Il s’agit ici de rendre public, ouvert et culturel un lieu privé et de travail. Les architectes ont opté pour une structure traversante, invitant à y entrer, très ouverte et lumineuse. Ils ont voulu juxtaposer le nouveau à l’ancien ; respecter l’armature initiale et ajouter à l’intérieur des « boites ». Ces mêmes boites, utilisées dans les différentes traverses, proposent des espaces modulables ; tout le mobilier est sur roulettes. La bibliothèque est conçue comme un lieu de la vie quotidienne, où l’on peut lire debout, assis, et favorise la démocratisation des savoirs.

Médiathèque communautaire de Moulins (Basalt Architecture / Sébastien Loiseau)

bib de moulin

Médiathèque communautaire de Moulins

La particularité de ce projet est qu’il s’agit de la rénovation de l’ancienne bibliothèque. Le lieu est donc chargé d’un passé et d’un vécu déjà liés à la lecture. Le bâtiment est froid, en ciment, son mobilier et ses espaces ne correspondent pas aux usages modernes. Il faut créer un nouvel équilibre entre collections et espaces de vie, repenser les usages, et non se contenter d’un simple réaménagement. En reprenant la structure des poutres cimentées, symbolique d’une époque, et en ajoutant des entrées de lumière naturelle par la façade, les architectes donnent une nouvelle vie au lieu. La multiplicité des supports mobiliers, chaises, fauteuils, canapés, tables, … et les différentes sources de lumières permettent de différencier les espaces ; plus lumineux pour la lecture en façade et intime pour les heures du conte.

Médiathèque François Mitterrand-Les capucins à Brest (Canal Architecture / Patrick Rubin)

bib François Mitterrand

Médiathèque François Mitterrand-Les capucins

Ce projet de transformation de l’ancien arsenal naval impressionne par ses dimensions : 10 000 m². Il s’inscrit dans un travail de rénovation de toute la zone, avec l’installation d’un téléphérique la reliant au centre. Les architectes ont créé un cheminement, une perspective dans cet énorme espace. On s’y déplace sans jamais pousser de porte. De très grands meubles ponctuent la structure et apportent sa singularité à cet énorme espace. Le jeu de niveaux, demi-niveaux et panoramas a été, selon l’architecte, guidé par le plan des pompiers, les règles de sécurité et de circulation. Une grande liberté et générosité sont pour lui les maîtres mots de ce projet.

Bibliothèque Oscar Niemeyer au Havre (Sogno Architecture / Françoise Sogno)

bib Oscar Niemeyer

Bibliothèque Oscar Niemeyer au Havre

Cette transformation du Petit Volcan, bâtiment d’Oscar Niemeyer, entre dans un projet plus vaste de réaménagement du quartier. La grande difficulté a été d’allier nécessités de modifications et respects de l’œuvre originale. Il fallait modifier l’entrée du bâtiment pour la rendre commune avec le grand volcan et faire entrer plus de lumière. Une verrière a été placée sur le toit du petit volcan, les façades ont été avancées et le parvis entièrement rénové ; tout cela dans le respect du travail initial et en concertation. Un parcours a été imaginé de l’entrée/café jusqu’à l’Atrium, dans l’ancienne salle de spectacle. Un important dialogue avec les équipes a permis d’identifier les usages futurs et de placer les espaces en fonction des spécificités de lieux (plafond bas, peu de lumière, etc.). Une attention particulière au mobilier et aux éclairages permet aussi de différencier les espaces. Les Havrais l’ont adopté et pas qu’eux, ce lieu remporte un très grand succès depuis son ouverture avec plus de 300 000 visiteurs en un an.

Voir aussi

Sur ce site

Sur Internet

diaporama