flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

Jouer dans nos rayons

  • Retour
  • 17-02-2016
  • Valorisation des collections

Inventer des formes et des espaces dans les collections avec une libraire.

Inviter une libraire dans nos médiathèques


Caroline Dieny a répondu à notre invitation. Nous avions conscience que nous ne parvenions pas à faire des tables ou des espaces de valorisation qui avaient l’attrait des mises en place des librairies. Nous avions envie de connaitre d'autres façons de faire, de voir, de réfléchir.
Caroline Dieny est venue nous rendre visite un lundi matin et toute l’équipe de bibliothécaires s’est installée autour d’elle dans l’espace Salon pour l’écouter, avant de déambuler, en sa compagnie dans les rayons pour recueillir ses impressions sur nos démarches de valorisation.


Faire des sélections


Suivre l’actualité, mélanger des ouvrages de fonds et nouveautés, réagir à un événement, mettre en valeur une collection, un compositeur, un éditeur, un réalisateur, etc. sont autant de pistes à exploiter. Ces sélections sont un service supplémentaire offert au lecteur. Ces connexions sont autant de passerelles construites entre lui et le lieu dans lequel il pénètre et dans lequel il peut ainsi se reconnaître.

Aménager de petits univers


Aménager des espaces, de petits univers c’est donner envie au lecteur de prendre le temps, de s’approprier un endroit, de construire son autonomie. Toutes les formes et tous les endroits sont à exploiter : tables, murs, îlots, piliers, vitrines, piles, tranches de livres… On peut jouer avec les formats : albums, poches, pop-up etc.

Créer des parcours


Valoriser c’est organiser l’espace, c’est faire en sorte que chaque endroit soit visité. Il faut donc élaborer un parcours cohérent, rendre l’offre clairement identifiable. Il faut tenir ensemble deux pôles apparemment paradoxaux : inviter à la flânerie et aider à l’autonomie efficace. La signalétique est fondamentale comme le fait de savoir gérer le flux des personnes dans un lieu. L’idée reste tout de même que le lecteur ait envie de passer du temps dans nos lieux de lectures.

Quelques outils pour agir


Penser le parcours : Il faut savoir que spontanément on part généralement vers la droite quand on entre dans un lieu. L’espace à droite devient ce qu’on appelle une zone chaude, comme l’espace immédiatement devant soi. A l’inverse, le fonds d’une pièce, les espaces sur la gauche, sont plutôt des zones froides. Il serait intéressant d’y installer des zones de conseils. Ainsi, le lecteur ira jusqu’au bout de son parcours pour trouver la personne qui le renseignera et il aura fait l’ensemble du parcours dans le lieu. 



Réaliser les mises en valeurs : Jouer avec les couleurs des documents, les zones chaudes et froides, le volume des livres. Sachez qu’une présentation en triangle est dynamique, une installation en rond crée de la douceur, le carré, le symétrique est plus lourd, ennuyeux. Il est essentiel de créer de la profondeur, de hiérarchiser l’information. Plots, tabourets peuvent aider à varier les hauteurs. Une composition trop complexe ne se mémorise point. Une composition claire fera que le lecteur se souviendra d’un espace et d’un livre présent.



Donner du sens aux présentations : Choisir un titre, une intention, une illustration seront autant d’indices pour que le message passe auprès des lecteurs. Ne pas avoir peur de mettre beaucoup de livres, cd, dvd... Nous ne devons pas faire du macrobiotique en matière de présentation. Coller des bulles, des cartels, créer des socles. La communication efficace reste incontournable. Quelques formules à trouver pour inciter à prendre un document « ce livre est fait pour vous ! » « à voir et à écouter en solo, avec des amis, le soir, le matin au réveil etc.

Voir aussi

Sur ce site

Sur internet