flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

Enfants, jeunes, familles face aux écrans : « s’en servir sans s’asservir » !

  • Retour
  • 30-07-2015
  • Numérique / Formation interprofessionnelle

Retour et perspectives sur une journée d’étude à succès !


En collaboration avec la Médiathèque départementale, la Maison départementale des solidarités de Nemours a organisé, le 24 mars 2015, une journée d’étude autour de l’impact des nouveaux outils numériques sur les enfants, les jeunes et les familles. Cette rencontre destinée aux professionnels des MDS, à leurs partenaires et aux bibliothécaires a rencontré un franc succès en terme de fréquentation : 250 personnes réunies dans la salle des fêtes de Nemours ! La qualité des interventions très complémentaires a été remarquée.

Le numérique et la jeunesse, des usages à interroger

famille face aux ecran2

De gauche à droite, Benoit Deniau, Aurélie Person,
Elisabeth Rossé, Valérie Boudier-Durel

Le pédopsychiatre lyonnais Bruno Harlé a introduit la matinée en insistant sur les méfaits d’un usage précoce des écrans sur la santé émotionnelle et intellectuelle du tout-petit.
Bruno Harlé, l’influence des écrans sur le développement de l’enfant

Ce psychiatre se situe en écho aux propos du philosophe Bernard Stiegler qui prétend que, sur cette question, les éducateurs sont souvent complices d’un « massacre des innocents ».

Béatrice Massignon, psychologue à la MDS de Nemours et Nathalie Perron, formatrice à l’Ecole des parents et des éducateurs, ont rendu compte des recommandations du psychiatre Serge Tisseron quant aux repères relatifs à l’usage des écrans en fonction des âges (cf. 3-6-9-12 : Apprivoiser les écrans et grandir, Erès, 2013). Ces recommandations ont été cautionnées par l’Académie des sciences.

En début d’après midi, deux psychologues travaillant sur la question des jeunes et des addictions : Elisabeth Rossé (Hôpital Marmottan Paris) et Aurélie Person (Centre de Soins d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie et APS Contact Provins ) ont donné un aperçu des conséquences de l’usage excessif des jeux vidéo sur les mécanismes d’apprentissage en insistant sur de la notion de dépendance vécue par leurs jeunes patients. Elles ont donné des repères et des conseils pour venir en aide aux jeunes et aux parents. Benoit Deniau, Directeur de l'établissement de postcure psychiatrique Chantemerle (77), ex-producteur du jeu GTA, a détaillé les caractéristiques de ce jeu qui intrinsèquement place les utilisateurs dans un usage sur de longues plages horaires et conduit donc à une dépendance.
Laurence Bee, journaliste, spécialiste du numérique, a décrypté les réseaux sociaux les plus utilisés actuellement par les jeunes (ex : youtube avec le phénomène Enjoy Phoenix, Twitch, Instagram, snapshat, Ask Fm, Twitter, Facebook) en faisant part de ce qui fait leur popularité (réseaux basés sur le vedettariat, …). Le blog (ados3point0.com) fait part de sa veille et de ses réflexions. Il vise à mieux comprendre l’univers connecté des ados d’aujourd’hui, via des témoignages, des analyses, des interviews. (deux autres blogs étudient les usages des parents et des seniors) .

Le numérique et les médiathèques axé sur médiation et création

famille face aux ecrans1

Des auditeurs nombreux et attentifs

Nathalie Mansuy-Todeschini, responsable de la médiation jeunesse et du secteur sud à la Médiathèque départementale de Seine-et-Marne, a clôturé la journée en insistant sur le rôle central de la bibliothèque / médiathèque dans cette profonde mutation sociétale que constitue la révolution numérique. La bibliothèque est un lieu essentiel d’éducation aux médias et à l’information en complémentarité des établissements scolaires, lieu de médiation permettant de lutter contre la fracture sociale et numérique qui existe notamment pour une partie de la jeunesse (les jeunes ayant quitté tôt le système scolaire).
Selon une enquête de 2012, la bibliothèque publique à vocation citoyenne est aujourd’hui repérée comme le premier lieu public d’accès à internet. Outre ses fonctions de médiation numérique, la bibliothèque est aujourd’hui identifiée comme un espace dédié à la création numérique, tels ont été les propos de Stéphanie Rosso, responsable du numérique à la Médiathèque départementale de Seine-et-Marne.

Le numérique et les médiathèques, perspectives en Seine-et-Marne

de plis en codes


  • La Médiathèque départementale propose aux Seine-et-Marnais inscrits dans une bibliothèque du département de bénéficier gratuitement du service Medialib77, une bibliothèque numérique complémentaire de l’offre papier.
  • Les modes d’accès et le rapport au savoir évoluent, les usages numériques engendrent de nouvelles pratiques culturelles, c’est pourquoi le réseau des bibliothèques de Moret Seine et Loing en collaboration avec le service jeunesse et les autres acteurs sociaux de la communauté des communes, s’est engagé pour un contrat territoire lecture (CTL) innovant en partenariat avec le Département de Seine-et- Marne et le Ministère de la culture. Il s’agit de permettre une accessibilité des contenus numériques au plus grand nombre et de montrer le formidable potentiel créatif de ces nouvelles technologies. Le collectif d’auteurs « l’AirNu » est en résidence numérique pour 6 mois à compter de l’automne. A suivre… notamment à travers le blog d’Anne Savelli : le journal de la Ville au Loing.
  •  La 3eme édition des « Journées de la petite enfance » organisée par Moret Seine et Loing le 11 et 12 septembre 2015, aura pour thème l’enfant et l’écran. Le psychologue clinicien, collaborateur de Serge Tisseron interviendra lors d’une conférence gratuite ouverte aux familles et aux professionnels de l’enfance. Renseignements sur MSL Magazine (p.5)
  •  En partenariat avec Bib77, l’association des bibliothèques de Seine-et-Marne, La médiathèque départementale organise en septembre 2015 une journée de stage sur le thème : les ados, le numérique et les bibliothèques.
  • Tout établissement ayant un projet numérique peut se rapprocher de sa bibliothèque de proximité pour monter une action partenariale (centre social, centre de loisirs, …). Le Département attribue des subventions de fonctionnement aux bibliothèques pour la création de nouveaux services : le numérique est au cœur de ces projets innovants !
  •  Pour proposer aux usagers des bibliothèques un parcours inédit vers des littératures numériques encore méconnues mais porteuses de toute la créativité actuelle, les bibliothèques de MSL proposeront dans les mois prochains De plis en codes . Il s’agit d’un espace scénographié, hybride et modulable qui rappelle le papier plié et suscite la curiosité par sa forme sinueuse et ses jeux de lumière, prêté sur projet par la médiathèque .
De plis en codes

De plis en codes