flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

Découverte d'une bibliothèque innovante

  • Retour
  • 04-04-2012
  • Bibliothèques

Voyage d'étude à Paris pour l’équipe du secteur de Fontainebleau.

Mardi 6 mars 2012, les bibliothécaires et quelques élus du secteur de Fontainebleau s’étaient donné rendez-vous à Paris pour visiter la bibliothèque Louise Michel, ouverte en 2011, et la BNF.
Un mot d’ordre : sortir de ses murs et de ses habitudes ! Et se ternir au courant de l’actualité des bibliothèques et plus spécialement des idées émergentes dans le domaine de l'aménagement pour cette première visite.
Cette journée a aussi favorisé les échanges avec des élus et bibliothécaires du territoire venus partager ce moment avec nous.

Bibliothèque Louise Michel

Le projet : public au cœur !

espace Louise Michel

La bibliothèque Louise Michel est portée par l’idée d’être une médiathèque de poche, pour tous les publics, et une porte d’entrée vers la culture et le savoir.
Blandine Aurenche, la directrice, a soutenu avec conviction l’inscription du public au cœur du projet, aussi bien au niveau de la conception et de l’aménagement, que de la gestion et de l’animation des lieux.

Les partenariats y sont multiples (associations locales, institutions municipales) et la convivialité est primordiale.

Pas de distributeur à boissons mais la bibliothèque offre le thé à la menthe à ses usagers ! Ce geste généreux étonne le public, mais créée surtout un lien affectif avec le lieu.

Retour au menu

Le quartier : en mutation, jeune et multiculturel

EN CHIFFRES
  • 25 000 habitants dans le quartier
  • 4 000 adhérents
  • 20 000 prêts par semaine, 22 000 livres, magazines, cd, dvd, jeux vidéo
  • 12 bibliothécaires + 1 médiatrice, jusqu’à 8 personnes mobilisées pour le service public 35h d’ouverture par semaine
  • 900m² sur 2 niveaux, dont 550m² dédiés au public

Situé dans le 20ème arrondissement à la population très dense, cet ancien quartier ouvrier fournissait en bois le faubourg Saint-Antoine.
Longtemps en friche, il est devenu un terrain difficile, celui des Apaches et de Casque d’or au début du 20ème siècle, puis de grande délinquance.
Depuis plusieurs années, l’Est parisien fait l’objet d’une politique de réhabilitation de l’habitat et de construction d’équipements publics.
Cette bibliothèque est le quatrième lieu municipal à ouvrir dans la rue des Haies, dynamisant ce quartier populaire en pleine mutation.

Retour au menu

Le public : connu et fidèle

SERVICES ET ESPACES
  • 1 vitrine et 1 salon de lecture donnant sur la rue (innovation architecturale)
  • 1 salle multimédia et de travail périscolaire
  • 1 salle de projection et d’animation
  • 16 postes informatiques (absence de wifi), 2 pour les films, 2 postes d’écoute de CD
  • 16 places de travail, 30 places de lecture, des tables avec des jeux d’échecs
  • 2 automates de prêts et 1 boîte extérieure pour les retours de livres
  • 1 jardin, 1 terrasse, 1 local à poussettes et vélos

Les travaux ayant duré 7 ans (problèmes multiples sur le chantier), la bibliothèque provisoire était installée dans un local de 80 m². La moitié de la surface a été consacrée à l’accueil du public, qui venait partager un moment de convivialité avec l’équipe. A son ouverture, la bibliothèque actuelle avait donc l’avantage de bien connaître son public.
Située dans un arrondissement jeune avec un grand mélange de communautés, elle a tissé des liens avec les associations locales, les centres sociaux et les centres d’éducation populaire.
Un exemple : des personnes s’étaient manifestées pour faire du bénévolat lors de l’ouverture de la bibliothèque. Quelques mois après, elles ont été recontactées et mènent désormais de nombreuses séances d’aide aux devoirs pour les enfants du quartier.

Retour au menu

L’agencement : convivial, fluide, fonctionnel

agencement louise michel

La première impression quand on pénètre dans un nouveau lieu est importante. Ici c’est une sensation de confort et de gaieté dans un espace décloisonné : de la lumière, des couleurs vives et harmonieuses, un mobilier esthétique, des fauteuils, des tapis et des lampes de salon. Rien n’arrête le regard, on respire. D’ailleurs, la population a immédiatement répondu très positivement à ce lieu qui ne désemplit pas, elle se l’est approprié dès son ouverture.

Au rez-de-chaussée, une vitrine attrayante et un jardin apprécié

  • Un espace vitré de présentation, devant un coin salon au mobilier coloré, happe les passants et suscite l’envie d’entrer. Au moment de la visite, c’est une association du quartier qui exposait dans la vitrine les photographies des enfants. La presse y est disponible.
  • Les étagères hautes sont placées sur le long des murs, mais il n’y en a aucune au centre de l’espace, ainsi dégagé, favorisant la circulation.
  • L’équipe a conçu quatre tables de présentation surmontées d’une lampe verte. Elles servent de repères fixes, de délimitation visuelle, et d’ilots de mise en valeur des collections.
  • La banque de prêt est une simple table. Ainsi, pas de barrière symbolique entre public et professionnels. Ceux-ci sont aussi beaucoup plus présents dans les rayons, en contact direct. 90% des opérations de prêt et de retour se font sur les automates de prêt (RFID) par le public, leur laissant plus de temps pour le conseil et les lectures aux enfants.
  • Les collections sont réduites : moins de livres, plus d’espace ! Les documentaires adultes et jeunesse sont mélangés. La classification Dewey a été complètement abandonnée, au profit d’une classification par centres d’intérêt et de cote par mots-clés adaptés à la majorité du public, lisibles sur un grand mur rouge.
  • En section jeunesse : près des fenêtres, de grands tapis avec des paniers pour y mettre les chaussures, un téléviseur pour des diffusions avec casques audio.
  • Accès vers un petit jardin qui ne désemplit pas dès les beaux jours. Le midi, les actifs viennent y déjeuner en lisant, l’après-midi c’est le rendez-vous pour faire goûter les enfants.

Retour au menu

Au 1er étage, les salles à usage spécifique

1er étage bibli louise michel

  • Une salle de travail, endroit calme et silencieux de 47m². 6 ordinateurs sont en libre-accès avec un temps de connexion illimité. Un bibliothécaire est toujours présent. L’aide aux devoirs y a lieu deux fois par semaine.
  • Une salle d’animation de 40m², avec vidéoprojecteur, tapis, tables et chaises pliantes.
  • Les bureaux du personnel et une petite réserve.
  • A l’étage, une terrasse découverte, prochainement aménagée pour l’accès au public.

D'autres services

  • Le portage à domicile est assuré par une jeune fille du service civique, encadrée par l’équipe.
  • Des cafés-débats, des clubs de lecture, des lectures hors les murs sont programmés.
  • Des tournois de jeux vidéos en usage collectif sont organisés régulièrement (en salle d’animation).

Retour au menu

Voir aussi

Sur ce site

Sur Internet

télécharger


bibliographie