flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

Plus d'une centaine de nouvelles reçues

  • Retour
  • 13-03-2018
  • Suspense en Seine-et-Marne

C'est parti ! Première réunion des jurys pour choisir la meilleure nouvelle policière.

Le 28 février était le dernier jour pour concourir. La médiathèque départementale a reçu plus d'une centaine de nouvelles. De façon incroyable, le nombre de nouvelles envoyés par les collégiens et les plus de 15 ans est équivalent. Les deux jurys repartent donc avec chacun une bonne cinquantaine de textes à lire.

Réunion des deux jurys

Jacques Saussey

En présence de la présidente du Concours, la conseillère départementale Cathy Bissonnier, et de l'auteur Jacques Saussey, les membres du jury se sont réunis à la Médiathèque départementale, au Mée-sur-Seine, le 5 mars dernier à 17h30.

Lors d'un tour de table, chacun a dit son intérêt pour la lecture de polars et son implication dans la lecture. La bienveillance, l'engagement et la curiosité se sentaient dans ces témoignages. Infirmière, professeur, bibliothécaire, agent du département, quel que soit son profil, chacun des membres prouvait sa motivation de découvrir les nouvelles.

Chacun est reparti avec une pochette pleine. Jacques Saussey lira les textes des deux catégories et animera la séance qui déterminera les six lauréats, fixée le 17 avril. Il a donné quelques conseils de lecture, liés principalement au genre de la nouvelle et du polar : l'importance de l'intrigue, de la chute, de l'écriture. Il a aussi beaucoup insisté sur le plaisir et l'émotion de lecture.

Au moment de se quitter, il était évident que ces jurys allaient prendre leur tâche très au sérieux et le département ne peut que les remercier. Pour rappel, la remise officielle des prix aura lieu le dimanche 20 mai au Musée départemental de la Seine-et-Marne à Saint-Cyr-sur-Morin, en lien avec la Maison Mac Orlan, bel augure de se placer sous l'hospice de cet amateur et auteur de romans policiers.

« Dans le jury dédié aux collégiens, nous avons reçu près de 60 manuscrits, de 2 à 10 pages. J’ai déjà commencé à les lire, sans préjugé et en me laissant porter par l’histoire, sans faire trop attention aux fautes d’orthographe, comme l’a conseillé Jacques Saussey. Je suis une grande lectrice, notamment de policiers. C’est donc un très grand plaisir pour moi de participer à ce concours. »

Véronique Pien, Direction des routes

Voir aussi

Suspense en Seine-et-Marne