flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

Le collège de Saint-Pierre-les-Nemours accueille Nicolas Philibert

  • Retour
  • 04-01-2011
  • A Tout Doc collège

Dans le cadre du Mois du film documentaire 2010, deux classes de 3e ont reçu le réalisateur dont elles avaient étudié l'œuvre en cours. La soirée était menée de main de maître par les élèves : suivez le guide !

Voici une soirée que les élèves du collège Vasco de Gama (Saint-Pierre-les-Nemours) ne sont pas prêts d'oublier ! L'implication et le travail fourni par chacun étaient impressionnants, mais le jeu en valait la chandelle : à la clef, une véritable rencontre avec Nicolas Philibert, aussi disponible et à l'écoute que dans ses films.

Nicolas Philibert. Un animal, des animaux

Introduction à la soirée du 26 novembre 2010

vignette biographie philibert

Affiche biographique réalisée par les élèves

Merci à tous d’être présents à cette soirée qui est l’aboutissement d’un projet initié par la médiathèque départementale en collaboration avec ADDOC, association de documentaristes et proposé par le conseil général de Seine-et-Marne.

Cette soirée s’inscrit dans le projet « A tout Doc » et le mois du film documentaire qui vise à faire connaître le cinéma documentaire et cette année plus particulièrement le réalisateur Nicolas Philibert. (Brandon)

Nous sommes particulièrement heureux d’accueillir et de pouvoir rencontrer Nicolas Philibert. Nous sommes aussi très contents de retrouver Marc Gourden, lui aussi documentariste. (Emeline)

Présentation du projet

  • Ce projet nous a permis de découvrir Nicolas Philibert et son travail de cinéaste. Marc Gourden qui a passé une journée au collège nous a permis d’entrer dans l’univers de Nicolas Philibert grâce à des extraits de ses films. Avec nos professeurs nous avons poursuivi cette découverte.
  • Ce n’était pas toujours facile car ce n’est pas du tout le cinéma auquel nous sommes habitués.
  • Mais on y a trouvé beaucoup d’intérêt car ce projet nous a fait découvrir le cinéma documentaire, nous à initier au vocabulaire et aux techniques de cinéma que nous ignorions et surtout nous avons découvert que la technique est au service du « message », de l’intention du réalisateur et déclenche des sensations, des émotions. (Sarah)
  • Décortiquer le film nous a permis de comprendre le sens des images et de réaliser qu’aucun plan n’est laissé au hasard et qu’il est choisi pour servir l’intention du réalisateur.
  • Nous avons découvert que l’écriture cinématographique se fait en deux temps : le tournage et le montage. Le tournage prend du temps et le montage est très important. Notamment, c’est lui qui donne du rythme au film.
  • Et même si nous avons le trac ce soir la conclusion de ce projet par cette soirée nous a motivés. (Emilie R.)

Présentation de Nicolas Philibert

  • Nous n’allons pas vous présenter Nicolas Philibert comme on peut le faire officiellement mais comme nous, nous l’avons ressenti au fil des séances de ce projet.
  • On entre dans ses films petit à petit. Addict au « vieux » cinéma, il aime montrer les choses doucement. IL nous laisse le temps de voir. Rien ne nous presse et nous prenons notre temps pour découvrir.
  • Il a la volonté de ne pas intervenir. Il n’y a pas de commentaire de lui, à la différence d’autres documentaires. C’est à nous de découvrir par nous même. En fait il nous laisse la place, il nous laisse penser et ne nous influence pas.
  • Il casse nos préjugés, nos idées préconçues même si nous avons ressenti parfois un malaise par exemple dans La moindre des choses. Par leur profondeur, leur intention nous tirons des leçons de chacun de ses films.
  • Il nous emmène où on ne peut pas aller, on peut ainsi voir les coulisses.
  • Il est curieux et nous rend curieux.
  • Nous avons ressenti qu’il prenait du plaisir à faire ses films
  • Nous avons trouvé qu’il avait beaucoup d’humour
  • Nous avons l’image d’un homme humble, respectueux, à l’écoute, sincère et qui ne laisse rien au hasard. (Charlotte et Elisa en alternance)

Présentation de Un animal, des animaux

  • Le film que vous allez voir ce soir, Un animal, des animaux, et sur lequel nous avons travaillé a été choisi par nos enseignants parmi tous les autres films de l’intégrale de l’œuvre de Nicolas Philibert présentés dans un coffret DVD.
  • Ce documentaire a été tourné durant les travaux de rénovation de La grande galerie de l’évolution du Muséum d’Histoire naturelle. Celle-ci a été fermée au public de 1965 à 1994, laissant les animaux dans l’oubli.
  • Nous avons apprécié toute la griffe de Nicolas Philibert pour nous faire revivre ce lieu et ses occupants.
  • Nous avons aussi aimé son humour et la construction narrative du film.
  •  Nous avons été sensibles à l’importance accordée aux regards, l’absence de paroles qui imposent des idées, le fait que Nicolas Philibert nous laisse découvrir par nous-mêmes et qu’il nous invite dès les premiers plans à un voyage insolite.
  •  Nous espérons que vous partagerez notre enthousiasme pour ce film captivant que nous avons trouvé trop court et nous vous souhaitons un bon voyage dans l’univers de Nicolas Philibert et la grande galerie de l’évolution. (Jérémy)

Questions à Nicolas Philibert

Suite à notre travail et à la projection de ce film, nous souhaitons poser des questions à Nicolas Philibert qui nous fait l’honneur de sa présence. (Brandon)

Ces questions pourront être enrichies par vos propres questions. (Emeline)

Etre documentariste

Pourquoi dites-vous que vous n’avez jamais voulu devenir documentariste alors que tous vos films montrent le contraire.

Pour quelles raisons vous êtes-vous lancé dans le film documentaire ? N’avez-vous jamais été intéressé par la fiction ?

Avez-vous fait des rencontres décisives par rapport à votre métier ? Nous pensons à René Allio par exemple. Avez-vous eu des modèles ?

Etes-vous satisfait de votre parcours cinématographique ? Votre cinéma a-t-il évolué ? Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ?

Quel métier auriez-vous aimé exercer si vous n’aviez pas travaillé dans le cinéma ? Auriez-vous été tenté par le reportage ? Avez-vous une autre passion ?

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaiterait exercer votre métier ? (Johann et Steeven en alternance)

La réalisation

Comment choisissez-vous les thèmes que vous abordez ? Où trouvez-vous votre inspiration ?

Est-ce que tout est pensé avant la réalisation ou est-ce que vous changé les choses en cours de route ?

Vous arrive-t-il de modifier la réalité ? (exemple des talons dans La ville Louvre ou la bâche retirée du camion au début d’un animal, des animaux)

Combien de temps mettez-vous à réaliser un film documentaire ? Combien de temps pour le montage ?

Quelle est la partie la plus difficile dans la réalisation d’un film ?

Comment trouvez-vous le titre de vos films ? Comment avez-vous trouvé celui du film projeté ce soir par exemple ? (Emilie M.)

La technique

Combien êtes-vous dans votre équipe ? Est-ce la même équipe qui vous suit depuis vos débuts ?

Quel est votre rôle pendant le tournage ? … Quel genre de caméra utilisez-vous ?

Pourquoi ne vous montrez-vous pas dans vos films ?

Qui choisit la musique ?

Pour Un animal, des animaux, vous avez tourné beaucoup de plans, comment avez-vous fait votre choix au montage et combien de temps vous a-t-il fallu ?

Nous avons été très marqué par le fait que les animaux nous semblent vivants. Pouvez-vous nous en parler ?

Pourquoi faites-vous essentiellement des cuts lors de vos transitions ?

Pourquoi ce plan à la fin du film sur la question : « L’évolution du nouveau ? » (Anaïs)

Le ressenti

Quelle séquence du film avez-vous préféré tourner ? Quelle a été aussi la plus difficile ?

Quel documentaire vous a laissé le meilleur souvenir de tournage ? Quel a été le film le plus difficile à réaliser ?

En dehors de vos films, quel est votre film préféré, documentaire ou non et pourquoi ? Pendant votre temps libre regardez-vous plutôt des films de fictions ou plutôt des films documentaires ?

Quels sont les inconvénients de votre travail ?

Vous avez été maintes fois récompensés pour vos films. Quel effet cela fait-il de recevoir des prix ?

Tournez-vous un autre film en ce moment ? (Hugo)

Remerciements

  • Pour conclure cette soirée nous vous remercions de votre présence ce soir et nous vous informons que demain à Buthiers, à 20 H, aura lieu la projection d’un autre film de Nicolas Philibert : La ville Louvre .
  • Nous remercions également le Conseil Général, l’équipe de la Médiathèque, Madame Lacroute, Maire de Nemours pour l’accueil dans cette salle, M. Rodier, Maire de Saint-Pierre les Nemours pour son soutien au collège et à notre projet, M. Michel, Principal du collège Vasco de Gama.
  • Nous remercions chaleureusement Marc Gourden d’avoir accepté de rencontrer nos deux classes.
  • Nous remercions tout particulièrement Nicolas Philibert pour ses films et d’être venu pour répondre à nos interrogations. (Brandon en alternance avec Emeline)