imprimer (nouvelle fenêtre)

Nadine Le Moy

Conte, roman.

Portrait noir et blanc de Nadine LE MOY
© Olivier Pasquiers

La vie

Après des études d’anglais et de psychologie, diverses rencontres et lectures ont amenée Nadine Le Moy à s’intéresser aux droits de l’enfant et à l’esclavage qui perdure encore dans de nombreux pays, notamment en Afrique de l’Ouest.

C'est ce qui l'a conduite a écrire Matallah esclave de Karakour , témoignage sous forme de conte. Adhérente de la Charte des auteurs et illustrateurs pour la jeunesse, Nadine Le Moy écrit des articles sur les droits de l’enfant, lesquels sont mis en ligne sur des sites dédiés aux droits de la femme et de l’enfant. Elle travaille actuellement à l’écriture d’un roman. Elle est enseignante.

Extrait

C'est en ce jour d'octobre, où la pluie s'abattit sans relâche, qu'un garçon vit le jour près du cours d'eau de Karakour. Une semaine après sa naissance, on l'appela Matallah. Au village, on évoquait la tornade qui l'avait accompagné et, plusieurs jours durant, M'Barka lui prodigua les soins les plus tendres, le massant avec des onguents. Avec empressement, les femmes qui étaient là rasèrent le crâne du petit afin de récupérer une touffe de ses minces cheveux et le marabout, alors invité pour la circonstance, s'en servit pour confectionner une amulette. A l'instant même où il voulut l'attacher au poignet de Matallah, un bruissement d'ailes parvint à ses oreilles qui le cloua sur place...

Matallah esclave de Karakour, Éditions de l’Harmattan jeunesse, 2006.

Les livres

  • Matallah esclave de Karakour, Éditions de l’Harmattan jeunesse, 2006. Conte.

Propositions d’interventions

Intervient en milieu scolaire pour présenter son livre et instaurer un débat avec les enfants autour de la problématique de l’esclavage.