imprimer (nouvelle fenêtre)

Bibliothèque & activités périscolaires

La bibliothèque à l'heure des nouveaux rythmes scolaires : comment accorder ses violons, écrire une partition originale, jouer l'art et la lecture, trouver le tempo ?

Malgré les coûts et la complexité de l'organisation engendrés, la réflexion sur le temps périscolaire constitue une formidable occasion pour les bibliothèques municipales et intercommunales de se positionner comme des leviers de l'action publique culturelle et éducative. La médiathèque départementale, en tant que lieu de ressources et service de formation, accompagne les acteurs du livre et de la lecture dans la mise en place de propositions adaptées, axées sur l'éducation artistique et culturelle.

"Jamais l'éducation ne s'arrête aux portes de l'école." Condorcet


Accorder ses violons

Lento : Législation

Références et outils sur internet

Que stipule le décret ? La réforme des rythmes scolaires s'inscrit dans le projet global de la refondation de l'école. La semaine scolaire de 24 heures est répartie sur 9 demi-journées, avec une pause méridienne d'1h30 minimum. Le mercredi matin doit être privilégié au samedi matin mais une dérogation peut être accordée si cela est justifié pédagogiquement. Le décret indique la mise en place de :

  • 1h d'APC (Activités Pédagogiques Complémentaires - anciennement AP Aide personnalisée) menée par les enseignants dans le cadre du projet d’école.
  • 3h de temps périscolaire nouvellement libéré. Les communes doivent prévoir des activités en petits groupes, les NAP (Nouvelles Activités Périscolaires - anciennement TAP) proposées par des médiateurs municipaux, associatifs, ou par des intervenants extérieurs. 

Qui décide du rythme ? Le projet doit s'inscrire dans le cadre d'un PEDT (Plan Educatif Territorial) proposé par le maire ou le président de l’EPCI ; l’organisation de la semaine doit être validée par le Directeur Académique.

Quel financement ? Ce temps périscolaire, non obligatoire pour les familles, peut être payant ou à charge de l'exécutif municipal. Après validation du PEDT, un fonds d'amorçage d'Etat est prévu pour un an (50€/an/élève + 40€ en zones prioritaires). La CAF prévoit ensuite 53€/an par enfant inscrit dans les NAP. Il faut penser aux aides financières possibles déjà existantes pour les projets artistiques, pour le livre et la lecture (DRAC, Fondations...).

Quelle est la place de la bibliothèque ? « Le bibliothécaire est chargé par sa collectivité publique ou privée de répondre aux besoins de la communauté en matière de culture, d’information, de formation et de loisirs ». Code de déontologie du bibliothécaire/ABF, 2003. Le bibliothécaire doit se positionner dans le cadre de cette réforme et participer activement à la réflexion avec les élus et les partenaires locaux. Il peut même s’en saisir pour développer de nouveaux partenariats, expérimenter, innover...

Retour au menu

Andante : Modes de concertation

Maurice Sendak01

Maurice Sendak

Un comité de pilotage est chargé de l'avant-projet et de la rédaction du PEDT et un comité technique organisera la mise en place matérielle ; un coordinateur se révèle indispensable pour le suivi des opérations menées dans plusieurs structures. Bilan d'étape et réajustement sont nécessaires (tous les 6 mois).

Dans une petite ou moyenne commune, la bibliothèque - partenaire institutionnel - est naturellement sollicitée pour proposer des activités culturelles. L'équipe de la bibliothèque va s'engager dans un travail de concertation avec l'équipe municipale, les enseignants, les représentants des parents d'élèves et les partenaires locaux (centre de loisirs, école de musique, associations). Tous ces acteurs essentiels doivent idéalement participer au comité de pilotage ou au comité technique.

Dans le cadre d'une compétence "lecture publique" intercommunale (SAN, communauté d'agglomération), l'organisation est complexifiée par l'échelle du territoire. Les enjeux sont posés par le nombre d'écoles et de structures de proximité, et par le fait que chaque commune a ses spécificités de fonctionnement. Le développement de partenariats entre structures publiques et associatives se fait alors dans un contexte de renforcement de l'intercommunalité.

Volonté municipale, implication du personnel et moyens mis en œuvre seront les clés de la réussite de la mise en place de la réforme, afin de proposer aux enfants des activités avec une exigence de qualité.

Retour au menu

"Des enfants nous attendent pour découvrir leur liberté intérieure, et il est peu probable qu'ils le sachent." Olivier PY, dramaturge, Congrès IDEA 2013.


Ecrire une partition originale

Allegro : Organisation de la bibliothèque

FAQ : 
  • Le bibliothécaire doit-il avoir un BAFA ? Non.
  • Combien y-a-t-il  d'enfants par groupe NAP ? 14 maternelles/1 adulte.18 primaires /1 adulte. (Norme pour obtenir agrément et subvention)
  • Qui est responsable de l'encadrement ? A définir avec le comité de pilotage. Ce peut être partagé par l'adulte accompagnant et le médiateur.
  • Que faire si on me demande l'impossible ? Répondre par des propositions de projets de différents niveaux : avec ou sans moyens, avec telles conditions, en s'appuyant sur des textes de références des missions des bibliothèques.


Le fonctionnement de la bibliothèque peut changer en profondeur. C'est l'occasion d'affirmer la médiation artistique et culturelle au cœur de ses missions. Le bibliothécaire-médiateur doit faire preuve d'une grande adaptabilité : Les groupes seront nombreux, parfois d'âges différents. Les temps accordés aux séances sont courts (de 45 mn à 1h30 incluant l'installation des enfants), dans des lieux souvent partagés par d’autres professionnels de l’éducation ou de l'animation (les salles de classes ou du centre de loisirs par exemple).

Pour la mise en œuvre, il sera nécessaire :

• d'ajuster les jours et les horaires d'ouverture de la bibliothèque

• de revoir l'organisation du temps de travail de l'équipe

• d'identifier des besoins éventuels en formation du personnel de la bibliothèque et des médiateurs associés, besoin en recrutement...

• de présenter en amont le projet d'activité à la personne chargée de l'accompagnement des enfants (votre interlocuteur privilégié pour leur expliquer ce qu'ils vont faire, pour les motiver et pour vous aider réellement lors de l'activité)

• de mettre éventuellement à la disposition d'intervenants extérieurs à la bibliothèque : salle, matériel ou collections

• de repenser l'accueil des classes sur le temps scolaire : quel temps reste-t-il pour accueillir les enseignants avec leurs élèves ? Quelles propositions différenciées mettre en place ?

Le projet d'établissement de la bibliothèque sera sans doute revu pour s'appuyer sur ces nouvelles missions, ainsi que les fiches de poste du personnel (missions transversales pour le secteur adulte par exemple).

Retour au menu

Presto : Nouveaux projets, nouvelles pratiques

Claude  Ponti

Claude Ponti

Suivez la partition pour la construction d’un projet NAP  ! Il doit rester en lien avec les missions de la bibliothèque mais aussi dans une continuité éducative avec le parcours d'EAC (éducation artistique et culturelle) à l'école.  Les activités peuvent s'organiser en sessions de découverte théorique, de pratique ludique, de création individuelle ou collective, et de rencontres. Le projet doit idéalement se compléter avec les propositions des animateurs associatifs et municipaux.

♪ Repérer les contraintes (nombre et durée des séances, nombre d’enfants, âge des enfants, budget, espace et matériel à disposition)

♪ Définir des objectifs précis (rédiger une fiche projet réutilisable)

♪ Élaborer un projet séquentiel -cycle- autour d'un domaine : livre et lecture, philosophie, poésie, théâtre, musique, art, sciences...

♪ Proposer des activités pratiques (lecture, écoute musicale, analyse d’images, jeux) mais aussi créatives (illustration d'un cahier de suivi, atelier d'écriture, lecture à voix haute) et d'ouverture (débat, exposition, rencontre tout public avec un auteur). Il est essentiel de réfléchir, d'éprouver (entendre et voir) et d'expérimenter.

♪ Réfléchir au déroulé des séances (programmation : début, étapes, moment fort)

♪ Poser l’organisation logistique (temps de préparation et de rangement, installation, besoins en matériel, besoins en personnel)

♪ Prévoir un outil de valorisation des activités, pour les enfants et leur famille (livre collectif, blog, exposition, livret de l'enfant à remplir séance après séance...)

♪ Penser à l’évaluation (déroulé, objectifs atteints ou freins, besoins, projets) dans le but d’améliorer les propositions et de réajuster l'organisation. Ce sera aussi un outil de communication et de valorisation de la bibliothèque.

Retour au menu

"Enseigner, ce n'est pas remplir un vase, c'est allumer un feu." Montaigne

Jouer l'art, la lecture et la musique


Respiration ! Des activités autour des images

Quelle médiation pour l'art en bibliothèque ?

Issus d'une journée de formation à Rentilly, retrouvez les enjeux de l'éducation artistique et les propositions d'ateliers autour des collections de livres jeunesse.

"...Ce qui rend le temps lisible, c'est l'image." George Didi-Huberman, philosophe et historien d'art. Quelques propositions pour une éducation du regard, apprendre à lire les images pour mieux les comprendre, en partant à la découverte du travail graphique d'un illustrateur d'album, de manga ou de BD :

• Présenter les originaux d'illustrations, proposé dans les nombreuses expositions "univers d'auteur". Utiliser les livrets pédagogiques et les jeux proposés. Puis inviter l'auteur à la bibliothèque pour une rencontre tout public.

• Imaginer des parcours dans les livres d'un auteur, pour suivre un personnage récurrent ou bien une spécificité artistique (trait, forme, couleur, découpe...) grâce aux "valises auteurs" : Bruno Munari, Kveta Pacovka, Katsumi Komagata, Anthony Browne. Puis proposer une activité "à la manière de..."

• Repérer les ressemblances ou les différences d'un style, en jouant avec les jeux d'illustrateurs et les paravents Grandimages, qui peuvent amorcer ou prolonger la lecture d'un album. Puis créer un jeu collectif à partir de dessins des enfants et d'illustrations tirées d'albums.

• S'initier aux techniques de l'illustration en présentant des livres d'artiste qui utilisent la gravure, le collage, le dessin, la peinture, l'impression numérique... puis inviter un artiste ou un amateur expert de la technique pour un atelier créatif.

• Présenter des mouvements artistiques par l'intermédiaire de l'exposition Dada ! qui propose des jeux, mais aussi grâce aux collections de livres et de DVD sur l'art. Puis inviter un passionné pour une conférence sur l'Art tout public. Voir l'encart : Quelle médiation pour l'art en bibliothèque ? 

Et le cinéma ? Programmer des découvertes de l'image animée, des dessins animés étrangers, des courts-métrages, grâce aux valises thématiques et aux ressources en VOD d'Arte-Univers Ciné sur Medialib77. Puis organiser une rencontre tout public avec un professionnel, des ateliers avec des étudiants en audio-visuel ou école d'animation...

Afin de prolonger ces découvertes artistiques, on peut proposer au centre de loisirs d'animer des activités créatives : voir les sélections sur le catalogue Activités autour du livre et Activités d'artistes. Puis une exposition présentera les œuvres des enfants.

Retour au menu

Inspiration ! Des activités autour des textes

Ilya Green01

Ilya Green

Le psycholinguiste Evelio Cabrejo-Parra, vice-président d'ACCES, déclare qu' il faut donner à l'enfant beaucoup de littérature à entendre, à lire, pour nourrir son imaginaire et ainsi grandir et s'ouvrir au monde et à l’altérité.

Lire la poésie avec les enfants est essentiel. Tout d'abord, lire aux enfants des poèmes aux formes variées : haïkus, aphorismes, prose... Leur faire entendre de grandes voix de la poésie classique, contemporaine et internationale : Tardieu, Desnos, Roubaud, Dumortier, Hikmet... Les inviter ensuite à faire leur choix et à lire leur poème préféré à voix haute. Ils pourraient créer un cahier personnalisé à la manière de L'agenda du presque poète. Cet objet-livre, inspiré des livres d'artiste, accompagnera l'enfant au quotidien. Cette expérience peut être prolongée par un atelier de lecture partagée parents-enfants. A découvrir dans les sélections Poésie jeunesse cycle 2, Poésie jeunesse cycle 3, et la valise Poésie pour l'école maternelle et élémentaire. Voir aussi le dispositif poétique pour lire à voix haute : Troc, je te lis, tu me lis !

Le théâtre se lit ! déclare le dramaturge Michel Vinaver. Il parle de la vie du monde d'aujourd'hui, de thèmes universels, il met en scène la mort, l'amour, la jalousie, la solitude, l'exil... Commençons par leur lire des textes dans l'intégralité (Le pays de rien, de Nathalie Papin, incontournable dès 6 ans) ou des extraits (le début d'une scène donne envie de découvrir la suite). Ensuite, en se partageant les rôles, les enfants découvrent la lecture collective à voix haute. Pour aller plus loin, à l'issue d'un cycle,  on peut associer une compagnie, inviter un dramaturge pour une rencontre tout public à laquelle les enfants participent. Voir la sélection Théâtre 6-11 ans ; emprunter les valises théâtre jeunesse en série Suzanne Lebeau

Des albums pour des lectures bilingues : il s'agit de permettre aux enfants de se familiariser avec une langue étrangère tout en découvrant une culture. Pour les enfants de l'école maternelle et primaire, des malles bilingues sont constituées d'albums en français et de leur doublon en langue étrangère : allemand, anglais, espagnol, portugais, prochainement italien. Une belle opportunité pour associer des étudiants ou des familles qui maîtrisent une langue étrangère, à des lectures partagées.


Retour au menu

Expiration ! Des activités autour des sons 

Éveil musical

La médiathèque a organisé en novembre 2013 une formation sur l’éveil musical des tout petits. Découvrez les enregistrements des stagiaires.

Musique et littérature sont nécessaires dans la construction de la psyché humaine , déclare Evelio Crabrejo-Parra. Il faut donc inviter les enfants à découvrir des styles musicaux et des musiciens, à entrer dans les œuvres, leur permettre d'écouter et de reconnaitre les instruments. Et pour des projets plus créatifs, se lancer dans la mise en musique et en sons d’un album, dans l’organisation de temps contés en musique, dans l'écriture de chansons… l’éveil musical offre toute une gamme d’activités ludiques à mettre en place.

Développer des partenariats : avec une école de musique, pour entendre un musicien amateur ou professionnel partager sa passion ; avec le centre de loisirs, pour fabriquer des instruments avec des objets récupérés…

Dans le catalogue de la médiathèque départementale, s'appuyer sur des sélections de CD réalisées par les bibliothécaires. Pour les tout petits : Cd/Eveil musical et Cd/ Comptines et jeux de doigts. Pour s'ouvrir à d'autres formes musicales : CD/Liban en musique, mais aussi Mexique et Turquie ; et découvrir les musiques contemporaines, folk et jazz...

Medialib77 offre un accès à la ressource en ligne de la Cité de la musique : elle propose des concerts audio et vidéo, des conférences et surtout une foison de dossiers pédagogiques.

Retour au menu

Trouver le tempo

Exemple de trois bibliothèques municipales au rythme de la réforme

2013-2014 : Retour d'expériences de Veneux-les-Sablons, Bois-le-Roi, X.

VENEUX-LES-SABLONS
4900 habitants
200 m²
3 salariées
Livret du servicepériscolaire
BOIS-LE-ROI
5700 habitants
80 m²
3 salariés
Site de la mairie
[VILLE]
10700 habitants
800  m²
7 salariés
Ateliers d'épanouissement
Contexte urbain
1 école maternelle
1 école élémentaire ( 15 classes)
1 centre de loisirs
1 école de musique
1 école maternelle
2 écoles élémentaires
1 accueil de loisirs
1 école de musique                    



5 écoles maternelles (620 élèves)
5 écoles élémentaires (1010 élèves)
5 accueils de loisirs
1 ludothèque
2 écoles d'art
1 école de musique
1 école multi-sports
Implication de la bibliothèque dans la réflexion préalable
aux TAP/NAP
La responsable de la bibliothèque est chargée par la mairie de la mise en place des NAP.
Nombre d'accueils par semaine imposé puis assoupli.
  Désir de s'impliquer

Organisation pratique
  • 4 accueils/semaine au centre de loisirs pour les élémentaires, pris en charge par les animateurs, de 15h45-16h15
  • 2 accueils/semaine à la bibliothèques pour les maternelles, pris en charge par les bibliothécaires, de 13h30-14h15  (pas de petites sections)
  • cycles par trimestre pour les élémentaires, par 7 semaines pour les maternelles
  • 1 intervention/semaine : le jeudi en début d'après-midi (cycle 2) et fin d'après-midi (cycle 3)
  • 18 enfants par groupe
  • cycles par trimestre
  • à l'école (BCD)

  • 1 accueil/semaine
  • 15h-16h30
  • pas d'accueil des maternelles
  • 2 groupes par séance
  • 2 salles
  • 15 enfants par groupe
  • cycles de 7 semaines
  • premier cycle à la BCD puis accueil à la médiathèque
Intervenants
1 animateur ou bibliothécaire par groupe
2 personnes prennent les groupes en alternance.
1 agent de la bibliothèque se déplace.
2 personnes par groupe
1 animateur pour les trajets école-bibliothèque
Animations
Activités sur les albums, les livres singuliers, pop-up et livres d'artistes.
Activités sur livres d'artiste,  pop-up, livres-jeux, contes "détournés". Création de livres, initiation au kamishibaï.
Médiation autour des albums, des livres pop-up et d'artiste, des livres en langues étrangères.
Ateliers autour du livre (CP-CE1-CE2).
Ateliers cinéma (CM1-CM2).
Difficultés rencontrées Temps d'activité trop court (45 minutes). Passage de 4 à 2 accueils pour les maternelles.
Groupes trop importants (18 enfants pour 1 intervenant).
A la BCD, l'attention des enfants n'était pas bonne,  l'accueil s'est donc déplacé à la bibliothèque.
Changement/Nouveauté
Sensibilisation des élus au travail en bibliothèque.
Formation des animateurs à la médiation du livre par les bibliothécaires.
Recrutement d'une personne salariée à temps partiel.
Une baisse de fréquentation le mercredi.
Baisse de fréquentation le mercredi.
Modification de l'ouverture du vendredi : TAP de 14h à 16h30 puis ouverture au public jusqu'à 19h (journée longue).
Satisfaction
Une relation particulière se crée entre les enfants et la bibliothèque, ils amènent leurs parents et connaissent les bibliothécaires.
Nouvelle relation entre certains enfants et l'intervenante : lorsqu'ils viennent à la bibliothèque, ils la connaissent et le montrent !
De nouveaux projets se mettent en place.
Un lien se crée entre les enfants, les lieux et les bibliothécaires.


Retour au menu

Voir aussi

Sur ce site

Sur internet

Voir aussi

Activités numériques

et Internet pour les NAP

NetPublic