imprimer (nouvelle fenêtre)

Internet en bibliothèque

La mise en œuvre du service Internet permet à la bibliothèque de valoriser ses actions, ses fonds et ses animations, de communiquer, de la rendre plus visible. En s’ouvrant « hors les murs » la bibliothèque remplit sa mission d’acteur culturel de proximité dans la vie locale.

Le mandat principal des bibliothèques est de permettre un accès démocratique à l’information, dans le but de mieux répondre aux besoins de la population, les bibliothèques offrent désormais un accès à Internet.

Ce service vient en complémentarité des collections et permet un élargissement de l’offre documentaire. Il permet d’assurer les missions des bibliothèques : favoriser l'accès à l'information et la documentation, soutenir la formation et l'accès à la culture et plus précisément rendre visible sa mission d'éducation permanente, notamment d'éducation aux médias. Il permet également d'ouvrir la bibliothèque et l'accès à ses contenus à d'autres publics, facilite l'accès à l'information des personnes handicapées.

Cette ressource entraîne cependant de nouvelles responsabilités aux bibliothécaires (aspect juridique). Elle demande une adhésion de la tutelle aux missions de la bibliothèque et une formation appropriée afin de répondre à la demande de nouveaux services.

Souvent seul point d'accès public, la réussite de l'offre Internet ne peut se dispenser d'une implication conjointe de la tutelle et de la bibliothèque. Ce partenariat en amont du projet permet de définir clairement les objectifs et de favoriser par là même l'adhésion de l'équipe qui se trouve être la condition indispensable pour rendre un service de qualité.

Internet en bibliothèque

Pourquoi proposer Internet en bibliothèque ?

Internet en bibliothèque

Internet est certes, un excellent outil d'information et de communication mondiale, mais il n'est qu'un outil.

La bibliothèque ne peut que renforcer son rôle par rapport à ses missions car jamais le besoin d'informations n'a semblé aussi grand, jamais autant d'informations n'ont été disponibles.

La qualité des demandes est plus sophistiquées et plus compliquées (les questions simples sont résolues directement par l'utilisateur). Dans une abondance d'informations, repérer la "bonne information", reconnaître sa pertinence, proposer des ressources ... est le coeur même du métier de bibliothécaire.

L'lnternet en tant que véritable outil d'informations et de communication est aussi un facteur de lien social en valorisant et dynamisant la vie locale.

Retour au menu

Quels préalables avant de proposer Internet en bibliothèque ?

Avant tout il faut bien comprendre les usages et enjeux d'Internet pour les bibliothèques. Différentes questions sont ainsi à prendre en considération :

  • Quelle responsabilité liée à la mise en place d’un accès public à l’Internet ?
    La rédaction d’une charte Internet doit être comprise dans le règlement intérieur et validée par délibération du Conseil Municipal ou Conseil Communautaire.
  • Quels sont les objectifs ?
    Elargir l’offre documentaire, ouvrir la bibliothèque sur d’autres contenus, faciliter l’accès au public handicapé, démocratiser l’accès à l’Internet, valoriser et soutenir le dynamisme de la vie locale, atteindre de nouveaux publics, offrir un service multimédia, développer les pratiques professionnelles ….
  • Quels sont les moyens humains et financiers mis à disposition ?
    Les locaux et les horaires sont-ils adaptés à l’offre de services proposés, le personnel est-il suffisamment formé, le choix de l’environnement technique (matériel et logiciel) est-il en phase avec les besoins, le niveau de service ne nécessite-t- il pas un professionnel …
  • Quels sont les services attendus par l’usager, pour quel public ?
    Le réseau est ouvert à tous sans pour autant apporter les mêmes services, le public appartient à des catégories socioprofessionnelles multiples de tranches d’âge différentes (actif, jeune, 3e âge) devant y trouver son intérêt.
    Divers services peuvent être proposés : la mise en place d’ateliers multimédia, l’éducation aux médias, la participation de l’internaute aux suggestions de l’offre documentaire, le désir de rester informé par l’usage de flux.
    Diverses motivations peuvent conduire à différents choix de service : pouvoir accéder en mode nomade ou à distance aux ressources, utiliser l’outil comme moyen de se divertir, d'approfondir ses connaissances, de s'ouvrir au monde, utiliser l’outil en tant que service public en libre accès...
  • Quelle est la valeur ajoutée pour la bibliothèque ?
    Rapprocher le public par un travail de médiation, redynamiser l’image de la bibliothèque, offrir un nouveau point accès public, accroître la visibilité de la bibliothèque, permettre un meilleure communication sur ses animations et ses collections, réaffirmer la bibliothèque dans son rôle de diffusion de la connaissance et de la culture, toucher de nouveaux publics, réduire la fracture numérique et contribuer à la démocratisation de l’Internet...
  • Quelle est la valeur ajoutée pour le bibliothécaire ?
    Accès à l’information professionnelle, aide à la constitution et la diversification des fonds, veille professionnelle sur l’actualité littéraire, récupération de notices et de documents, réponse interactive aux demandes lecteurs, communication avec les usagers, disponibilité et échanges de ressources...
Retour au menu

Quels niveaux de service proposer?

Le contenu du service que la bibliothèque va mettre en place ainsi que les moyens nécessaires doivent être définis en fonction des objectifs.

  • Les mode d’accès aux services
    Accès à tous les services d'Internet ou restriction de certains services (chat, messagerie, téléchargement de fichier... ), accès payant ou gratuit, conditions d'accès en fonction de l'âge, accès avec plage horaire, consultation libre ou seulement ouverte aux inscrits, accès filtré pour les mineurs...
  • Les usages
    Possibilité de sauvegarder, d’imprimer, de scanner, service Internet inclus dans l’adhésion ou supplément, limitation d'accès à certains sites présélectionnés, consultation sur réservation ou non, limitation du temps, certains usages spécifiques d’Internet seront autorisés, tolérés ou interdits, totale autonomie des utilisateurs ou assistance à la recherche, abonnements numériques, accès à distance aux services (catalogue, e-formation, inscription)...
  • Le matériel et logiciel
    Implantation et nombres de postes, salle dédiée, surveillance logiciel ou (et) humaine, sécurité et protection du matériel, performance des postes, maintenance et suivi du matériel et logiciel (ateliers multimédia ), résolution des problèmes techniques (blocage du poste, problème d'imprimante...).
Retour au menu

Voir aussi

Sur ce site


Sur Internet