fermer
Imprimer

Voyage d'une langue à l'autre

Le rôle des bibliothèques dans la sensibilisation aux langues et cultures étrangères est crucial dans la société d'aujourd'hui de plus en plus clivée. Il s’agit d’un travail passionnant qui peut être mené de façon simple, ludique et didactique.

Une exposition autour de la langue et de la culture arabes

Voilà une installation conçue en exclusivité par Zeynep Perinçek, artiste, et par Mathilde Chèvre, docteur en études arabes, et par son équipe du  Port a jauni. Cette maison d'édition publie de superbes albums bilingues arabe / français et propose des univers poétiques qui ouvrent à l’altérité. L'exposition vous permettra de sensibiliser les publics et de vous sensibiliser vous-même à la langue arabe à travers des jeux de cartes, des activités autour de la calligraphie et du théâtre ainsi que des points d’écoute de textes et de contes. Il s’agit d’un voyage d’une langue à l’autre, du français vers l’arabe et inversement. Cette exposition interactive est d’actualité car la langue arabe est désormais mise à l’honneur dans le cadre d’une journée mondiale UNESCO. 

Une scénographie à livres ouverts          

En quelques mots


Trois objectifs culturels sont au cœur de l’exposition
  • donner à voir et à entendre la langue arabe dans un contexte artistique et poétique
  • encourager à dire, écrire, retenir 18 mots arabes (figures de la littérature et du quotidien)
  • replacer la culture arabe dans ses dimensions littéraires, linguistiques, artistiques, historiques, en la décalant de sa dimension religieuse omniprésente dans la perception française aujourd’hui

Trois univers nourrissent la charte graphique l’exposition : le théâtre de marionnettes arabe, la calligraphie, la cartographie.

Deux principes scénographiques ont guidé la réalisation : modulable, ludique

Retour au menu

Trois paravents, trois livres ouverts


L’exposition se présente comme trois grands livres ouverts qui font office de bibliothèque (paravent des livres), de tableau d’écriture (paravent des lettres) et de théâtre de marionnettes (paravent théâtre). Selon l’espace dont vous disposez et le projet que vous souhaitez mener, vous pouvez décider d’exposer ces paravents dans leur intégralité ou pas.

Tous les éléments de l’exposition contiennent des créatures imaginées par l’illustrateur égyptien Walid Taher pour partie issues de l’album Mes idées folles, Editions Le port a jauni, 2016, et pour partie créées pour le dispositif.

Retour au menu

18 mots, plusieurs jeux !

langue arabe01


L’exposition a été imaginée autour de 18 figures et 18 mots que l’on retrouve partout.

  • 7 éléments sont des figures types des contes et de la culture littéraire arabe (ogresse, djinn ou esprit malin, Sindbad, Joha ou Nasreddine Hodja, prince, princesse, huppe)
  • les 11 autres éléments sont des figures et des mots du quotidien.

    Toutes ces figures et ces mots sont investis de façon ludique et dans leur dimension écrite, illustrée, narrative et sonore. Vous disposez d’un dossier pédagogique d'accompagnement.
Retour au menu

Pour aller plus loin...

Le théâtre de marionnettes

langue arabe02


Le choix du théâtre renvoie au monde de l’oralité. Le théâtre de marionnettes, avait déjà une place centrale au temps du califat abbasside (750-1258, capitale Bagdad) et l’on pense que son esthétique a influencé les peintres de miniatures dont l’art se développe au début du 13ème siècle (personnages bidimensionnels, profil).

Ce théâtre était déjà le lieu d’une critique sociale et politique, d’une narration du monde et d’une évocation distanciée de la réalité, un laboratoire d’analyse et de critique, un exutoire populaire à travers des contes, des personnages archétypaux, des chansons, des blagues, ce qu’il est resté jusqu’à nos jours.

Nous avons choisi le théâtre pour donner un espace à la culture populaire et orale qui s’exprime dans le monde arabe à travers les spectacles de marionnettes, mais aussi dans les cercles de conteurs, les troupes de chanteurs populaires, les récits de grands-mères...

Retour au menu

La calligraphie

langue arabe03


La calligraphie est l’art majeur du monde arabe. Elle permet de donner une représentation essentielle du monde par la structure géométrique, elle est une essentialisation du kawn, le monde en ce qu’il est. La base de la calligraphie est la géométrie et la lettre. Le paravent des lettres invite à une réflexion sur le mot comme origine d’une langue.

Les jeux autour de la calligraphie 

  • Le jeu des tracettes permet de faire les premiers gestes sans peur de se tromper, tout en explorant parfois pour la première fois un autre sens d’écriture.
  • Le jeu des lettres magnétiques permet de découvrir que l’écriture arabe peut s’essentialiser en quelques formes premières qui permettent de reconstituer tout l’alphabet en combinant les formes et en ajoutant quelques points (qui sont apparus tardivement dans les textes arabes, environ un siècle après la révélation du Coran, afin de préciser et d’unifier la lecture du texte sacré). En prononçant ces lettres, on se rend compte que les lettres constituées des mêmes formes font souvent appel au même espace dans notre sphère bucco-linguale labiale.
  • Le jeu de cartes et les vaches à «meuh» permettent d’apprendre à prononcer et à écrire les premiers mots en arabe mais aussi à explorer des espaces du corps.

    Toute l’exposition est concentrée autour des lettres et de 18 mots, car l’ambition n’est certainement pas d’apprendre à lire, à écrire, à parler arabe en une exposition, mais d’explorer cette langue et de la ressentir dans son corps et dans son imaginaire.


Retour au menu

La cartographie


Les cartes reproduites sur les tapis au sol sont très fidèlement inspirées de cartes du géographe Al-Idrissi (naissance vers 1100 à Ceuta dans l’empire arabo-andalous Almoravide) qui est l’auteur d’un ouvrage de cartographies médiévales de grande précision et de grande valeur. Al-Idrissi s’est inspiré principalement des travaux de Ptolémée, dont la Géographie écrite au 2ème siècle était alors complètement perdue en Europe, mais avait été préservée dans le monde musulman. Les cartes des tapis contiennent aussi quelques éléments graphiques des cartes de Peri Reis (1465-1554), grand amiral de la flotte ottomane, connu pour son Livre de navigation dans lequel on retrouve plus de 200 cartes.

Ces cartes permettent d’évoquer :

  • l’importance de la culture arabe dans son rôle de traduction, conservation et transmission de nombreuses œuvres antiques en grec, latin, hébreu, qui nous sont connues aujourd’hui grâce à leur passage par le monde arabo-musulman à l’époque médiévale.
  • la connaissance scientifique d’avant-garde des Arabes dans le domaine des sciences et de la médecine à l’époque médiévale.
  • la culture arabe est le fruit, comme toute culture, de nombreux métissages avec les mondes indien, persan, turc, grec, latin, et avec la culture antique, hébraïque, pharaonique.
Retour au menu

En pratique

Contenu de l'exposition


Déployée dans son intégralité optimale, elle nécessite un espace au sol de 15m².

Modalités de prêt

Qui contacter ? Le calendrier est en ligne, mais il est nécessaire de s'adresser à votre bibliothécaire, référent de territoire à la Médiathèque départementale, pour toute réservation. Présentez-lui votre projet, et précisez-lui vos attentes et besoins pour le mettre en place.

Cette installation est prêtée gratuitement, sur projet, aux bibliothèques et aux collèges du département. Elle peut être prêtée à d’autres structures sur projet et selon le contexte.
Durée du prêt : 3 mois. La période de réservation inclut le transport, veillez à respecter les dates fixées.

Transport :
Le transport et l’installation sont assurés par le référent technique de la médiathèque départementale grâce à un véhicule de type Master. 2 personnes en plus du référent technique sont nécessaires pour charger et décharger le module et finaliser l'installation.

Communication : pensez à mentionner dans tout document que l'exposition est prêtée par la Médiathèque départementale de Seine-et-Marne. Logo disponible sur demande.

Valeur d’assurance : L’installation est sous la responsabilité de l’emprunteur, qui doit veiller à ce qu’il ne subisse aucune dégradation. La valeur d’assurance de l’objet est estimée à 10.000 euros.
Merci de signaler par mail tout problème lors du transport, de l'installation ou de l'utilisation du module : bris, objet manquant, dysfonctionnement.

Retour au menu

VOIR AUSSI

Sur ce site

Sur le catalogue

Sur Internet

contact

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter :

  • Votre référent de territoire