fermer
Imprimer

Des auteurs et des artistes au collège

Paysages et musées

Le projet en quelques lignes

projet drac3


Ce projet expérimental de résidences s'inscrit dans le cadre d’un partenariat entre la DRAC Ile-de-France, le Conseil départemental de Seine-et-Marne et le Rectorat de Créteil. Ces résidences d'artistes ont pour objectif de valoriser le patrimoine paysager et muséal du département et de développer des parcours d'éducation artistiques et culturels pour les collégiens sur un territoire de proximité.
Les présences artistiques se déclinent comme suit : au collège Christine de Pisan à Perthes-en-Gâtinais, deux photographes, Claire Tenu et Fanny Beguery ; au collège La Vallée d’Avon, un écrivain botaniste, Benoît Vincent ; au collège Rosa Bonheur du Châtelet-en-Brie, un artiste en arts numériques Edouard Suffrin. Sur plusieurs collèges du nord du département (collège des Glacis, Collège de Faremoutiers, Collège de Rebais), c’est le plasticien Stéphane Vigny qui intervient. Ce dernier projet, en lien avec la commémoration de la Grande Guerre est suivi par le Musée des Pays de Seine-et-Marne.

L’ensemble des Musées départementaux, le Château de Blandy-les-Tours et la Médiathèque départementale sont co-constructeurs et partenaires des collèges.

Coup de projecteur sur la résidence de Benoît Vincent au collège La Vallée d’Avon

projet drac2


Le projet s'articule autour de deux classes de 6ème et une classe de 5ème. L'auteur vient le lundi. En septembre et pour le lancement de l’aventure, le musée départemental Stéphane Mallarmé a accueilli les élèves en présence de l'auteur. Les classes se sont rendues au musée à pied suivant un itinéraire champêtre et forestier. L'objet final de cette résidence pourrait être la réalisation d'un livre papier. Benoît Vincent a proposé une rencontre avec son éditeur pour aider à la conception du projet.
La Médiathèque départementale a participé aux réunions préparatoires et propose une sélection de livres et une exposition botanique, Les herbiers d' Émilie Vast . Cette exposition fait écho au travail mené avec les classes de 5ème qui élaborent un herbier témoignant de la flore locale en laissant libre cours à l'imaginaire. Le Château de Fontainebleau se propose d'ouvrir ses portes et ses jardins pour des ateliers d'écriture. Le thème de la résidence croise celui de la saison théâtrale de la ville de Fontainebleau : la forêt. Il sera donc proposé, comme chaque année, aux élèves d'assister à quelques spectacles à Fontainebleau et à Avon.

Comment se passe un atelier d’écriture avec Benoit Vincent, écrivain botaniste ?

projet drac


Une bibliothécaire de la médiathèque départementale a participé un lundi après-midi de novembre à une rencontre avec une classe de sixième.

15h30, malgré l’heure tardive les élèves reviennent ragaillardis par la récréation. Ils s’installent au CDI avec papier et crayon. Au tableau, de façon schématique et dynamique, Benoit reprend avec eux les étapes déjà passées de leur aventure commune, sur les thèmes de la nature et du territoire : la visite au musée, la sortie en forêt, les premiers ateliers d’écriture. En s’appuyant sur des extraits de livres lus à voix haute pour nourrir leur inspiration, les jeunes ont déjà écrit à partir de photos pour « exprimer un point de vue » et « ce que l’on voit d’une fenêtre », puis à partir de cartes géographiques. Les élèves sont attentifs et participent volontiers dans une ambiance détendue.
Aujourd’hui, il s’agira de décrire une ville imaginaire mais vraisemblable, telle qu’un voyageur la raconte à son retour, d’après ses souvenirs. On lui trouvera un nom, un emplacement géographique, des particularités physiques, et les habitants seront présentés dans leur quotidien… Vaste programme qui inspire les jeunes. Après le temps de lecture d’œuvres, puis de recherche d’idées et enfin d’écriture, certains lisent leur texte à voix haute. Les trouvailles sont nombreuses et les styles, déjà bien affirmés, mêlent le réalisme fantastique à des chutes qui ne manquent pas d’humour. Deux heures créatives sont vite passées !

Retrouvez les avancées du projet via le site du collège alimenté par Agnès Bleicher, professeur documentaliste.

Voir aussi

Sur ce site

Sur Internet