imprimer (nouvelle fenêtre)

De plis en codes

Accueillez la littérature et le numérique dans votre bibliothèque

Vous voulez proposer à vos lecteurs un parcours inédit vers des littératures numériques encore méconnues mais porteuses de toute la créativité actuelle ? Vous aimeriez que vos lecteurs s'emparent de la littérature et interagissent avec les œuvres et leurs auteurs ?

« De plis en codes » est fait pour vous : cette installation vous permet de mettre en valeur la littérature sous ses formes les plus inattendues et les plus contemporaines ! 

« L’enjeu est de mettre en scène et de valoriser les œuvres en créant un espace hybride composé d’éléments scénographiques et de contenus mêlant le tangible et le numérique. » 

La Fracture numérique - Anabole

Un espace hybride

La rencontre de la matière et de l’insaisissable

rencontre matiere insaisissable

Installation à L'Astrolabe de Melun

De Plis en codes, destiné à valoriser la littérature, la création et le numérique, rappelle le papier plié et suscite la curiosité par sa forme sinueuse et ses jeux de lumière. Une fois la surprise passée, les usagers peuvent découvrir les contenus numériques et imprimés comme toutes les possibilités d’interaction grâce au module.

Cette installation a été conçue par les collectifs La Fracture numérique (Marina Wainer et Valérie la Chapelle) et Anabole (Sylvie Tissot).

Retour au menu
La Fracture numérique
  • Dispositifs numériques ancrés dans l'espace : scénographies numériques, parcours en réalité augmentée.

Anabole
  • Produits numériques : installations interactives, logiciels pour musées, applications...


Les conceptrices ont été particulièrement intéressées par le concept du module interactif qui vise à offrir une multiplicité d’usages tout en restant dans des dimensions relativement réduites : « L’espace se déplie et se replie avec des modules, parois légères auto-portantes, lumineuses, en papier tissé translucide classé non feu M1. Des assises, pliables et dépliables, en matériau et design identiques, rendent ce lieu convivial et confortable pour la consultation des collections physiques et numériques sur les tablettes. La lumière des parois éclairées à leur base par des leds et au centre par un vidéo-projecteur, signale et théâtralise l’espace, le transformant en espace intime de lecture immersive aussi bien qu’en espace de partage et d’échange, scène de dialogue littéraire.»

"Notre point de départ est le thème du pli, évocation du livre ouvert, de la lettre, du récit de l’invitation au voyage. Fil conducteur de la mise en scène, le pli crée un jeu de composition géométrique modulant un espace évolutif, avec des formes de consultation vivantes et des contenus renouvelables adaptés aux diverses thématiques et lieux d’accueil."


Un dispositif modulaire

Plis de papier

Des plis de papier éclairés par des rubans de leds

L'installation, grâce à sa matière très malléable, s’adapte aux bibliothèques de toutes les tailles ; des configurations différentes peuvent être envisagées en fonction de la structure et de son projet. Un esthétisme sobre mais sophistiqué a été choisi par La Fracture numérique et Anabole en raison de l’itinérance de l’installation ; est ainsi facilitée l’intégration aux espaces variés que le module est appelé à occuper.

Retour au menu
Texte, photo et son font bon ménage 

Un espace de consultation collective : vecteur de médiation, cet espace favorise l’échange. Le dispositif composé d’ un vidéo projecteur et d’enceintes permet de valoriser des œuvres numériques qui souvent sont multimédia, exploitent le son, l’image tout autant que le texte, leurs potentialités qui viennent s’enrichir mutuellement. La projection sur une des parois immerge l’usager dans la thématique, l'invite à s’installer sur le banc et explorer à plusieurs des œuvres numériques via un ipad mis à disposition du public ou destiné au médiateur.

Un espace de consultation individuelle : la découverte d’œuvres de littérature numérique nécessitant du temps, l’installation propose un espace propice à la lecture immersive, deux ipads avec des casques peuvent être utilisés par les lecteurs-internautes.

Une consultation aléatoire

de plis en codes

Le catalogue en ligne et ses filtres personnalisés

Un site est dédié à l'installation De plis en codes : http://deplisencodes.seine-et-marne.fr/. Il offre la possibilité d’explorer des œuvres sélectionnées selon des modalités inédites pour une consultation aléatoire proche de la sérendipidité que permet internet : en plus des critères habituels de recherche (titre, auteur, éditeur…), la consultation peut s’opérer en fonction d’une humeur ou d’un temps choisi. 

La plateforme permet la publication d’articles : dans l’onglet « Actualités », vous annoncez votre programmation tandis que dans l’onglet « Carnets de résidence », les usagers retrouvent, entre autres, les rencontres et ateliers organisés par les structures ayant accueilli le module antérieurement ainsi que les photos des précédentes installations. A noter que le public, à son tour, peut apporter des commentaires.


Retour au menu

Un parcours à construire

Cette plateforme, destinée à éditorialiser les contenus présentés dans le module, est conçue selon le mode collaboratif qu’adopte fréquemment les œuvres numériques. Chaque structure empruntant De plis en codes contribue donc à alimenter le catalogue. Ainsi, même si le module est itinérant, si chacun s’approprie les fonds, les contenus sont centralisés pour faire catalogue collectif, œuvre commune.

Les sélections actuelles d'oeuvres numériques concernent des applications, des œuvres en ligne de différents genres – littérature, web documentaire – comme des ouvrages imprimés ou des cartes à lire. Tous ces contenus peuvent être utilisés en fonction des projets ou des thématiques retenues. Pour exemple, les bibliothécaires de la Médiathèque départementale ont établi une sélection de contenus sur les notions de territoire, frontière et mobilité en lien avec la résidence numérique du collectif Air Nu à Moret-Seine-et- Loing.

Cependant, tout reste ouvert et chacun peut proposer des parcours différents selon ses propres collections, les publics visés, les lieux investis et plus généralement le projet envisagé. Vous avez la possibilité de proposer ceux déjà sélectionnés par les bibliothèques l'ayant emprunté avant vous et d’en ajouter. Vous pouvez facilement publier, dépublier les contenus et les mettre en avant en fonction des ateliers et rencontres mis en place dans votre structure. Le back office a une interface simplifiée ; le tri et l’affichage par critères facilitent la gestion du catalogue et la publication.

Retour au menu

De plis en codes

Journal lumineux

A partir du site, il est possible de programmer un journal lumineux. Il « reflète les conversations et stimule les échanges», marquant l’interaction désormais de plus en plus forte entre auteurs et lecteurs, entre auteurs eux-mêmes dont la présence est de plus en plus active sur les réseaux sociaux. Présence qui participe pleinement de leur processus d’écriture, de création .

A vos tweets !

Le mode participatif est donc aussi présent au travers du journal lumineux : il affiche les tweets créés sous un même hashtag, modifiable pour impacter le flux de l’afficheur. Il est également possible d’interrompre le flux pour afficher le texte d’un auteur. L’usager est ainsi invité à interagir avec les commentaires des internautes, les textes publiés en ligne par des auteurs. La collaboration est ainsi mise en avant comme édification d’une création, ainsi que l’importance de la visibilité publique donnée aux œuvres, processus et démarches qui régissent nombre d’œuvres numériques.

Petite anecdote : lors de la première installation à l’Astrolabe, l’application Twitter avait évolué entre la conception du programme et sa mise en ligne. Pour Sylvie Tissot, il ne s’agit pas seulement de contrer ces évolutions non maitrisables mais de se les approprier car le bug peut être révélateur d’un non-dit : pourquoi ne pas jouer ainsi de la latence imposée par cette perturbation (les tweets ne s’affichant pas dès leur publication) ? Ce qui importe à cette informaticienne, c’est l’articulation entre les contraintes de la programmation et le jeu de langage : en quoi la programmation peut apporter à la littérature numérique au-delà des questions techniques ?

Aller plus loin

Rencontrer les auteurs

aller plus loin


La rencontre avec un auteur est essentielle pour mieux appréhender le processus de création, les enjeux du numérique. Pour exemple, l’échange avec Cécile Portier autour de Etant donnée, lors de la rencontre «Littérature et numérique» en juin 2015 a permis de découvrir toutes les facettes de cette œuvre. 

Retour au menu
Étant donnée, Cécile Portier

" Une femme trouvée nue, amnésique, à rhabiller de sa vie entière via les données numériques collectées sur elle."

En savoir plus

Cette web-fiction, également fable poétique, vient questionner les conséquences de la prolifération de nos traces numériques. Grâce à la manette de Google Street View visible à l’écran, on entre dans l’histoire en naviguant dans une série de textes, productions sonores et vidéos, chacun représentant un moment « d’enquête », menant à la résolution de l’énigme que représente cette femme. Pour retrouver son identité, après le déploiement des dispositifs de reconnaissance d’empreinte et de reconnaissance faciale, la collecte des traces laissées sur le cloud permettra-t-elle d'identifier davantage la victime ? Ces traces numériques seront-elles fidèles ? Quelles conséquences auront-elles ?

"La ville est sous mes pas" est le récit en flash back de l’errance de l’héroïne pendant le temps de sa disparition, où elle a mystérieusement échappé à toute forme de traçage. Le lecteur est invité à participer à l'écriture de ce cadavre exquis, sa participation est matérialisée par la génération d'une carte Google maps :  un exemple d'atelier à mener avec le public.

Mener des ateliers


Autres ateliers de Pierre Ménard 

L’Astrolabe de Melun a accueilli le module en mai 2015 pour le festival Temps numérique, cette 1ère édition étant dédiée aux écritures numériques. Des ateliers twittterature ont été organisés : les participants étaient invités à travailler sur un texte court afin de révéler que ce qui peut être utilitaire à l’origine (un tweet) peut aussi être détourné par les artistes, être un moyen de création.

D'octobre 2015 à janvier 2016, le module De plis en codes a été présenté dans l'espace labo de la Médiathèque départementale. Le collectif l'aiRNu étant alors en résidence numérique à Moret Seine-et Loing, ce sont les oeuvres de ces artistes qui ont été valorisées le temps de cette installation. Pour cette occasion, des ateliers ont été conçus :
- Carnet de voyage virtuel
- Itinéraire sonore
- Carte interactive
- Oloé : où lire où écrire.

Retour au menu

En pratique

Descriptif du matériel

ecran de plis en codes


L'installation est constituée de 12 pans de «papiers pliés» de différentes dimensions,  se superposant et s’assemblant grâce à des aimants, d'un écran de papier à suspendre et de 2 assises de longueurs variables. Consultez en bloc de droite le guide d'installation complet.

        Vous pouvez installer l'ensemble des pans pour constituer un ensemble unique en un bloc, ou bien en plusieurs blocs selon vos espaces, ou encore en n'utilisant qu’une partie des papiers pliés. Vous pouvez également choisir et personnaliser la disposition en longueur, largeur et hauteur. Ainsi que l’éclairage par les leds : à vous de concevoir les contrastes lumineux les plus adaptés à vos locaux.

        De plis en codes étant dédié à la littérature numérique, du matériel informatique compose donc également le module. Le référent technique de ce module est là pour vous accompagner dans l’installation des différents composants  :

        • un journal lumineux avec un mini PC pour l’affichage de tweets ou autres textes
        • un ipad
          Prêt optionnel par la Médiathèque :
        • un vidéo projecteur et des enceintes bluetooth pour la consultation collective
        • des ipads supplémentaires pour la consultation individuelle.

Retour au menu

Conditions de prêt

de plis en codes montage


Le calendrier est en ligne, mais il est nécessaire de s'adresser à votre bibliothécaire, référent de territoire à la Médiathèque départementale, pour toute réservation. Il vous invitera à découvrir l'installation dans la structure qui l’a alors empruntée ; il vous accompagnera à définir et mettre en place votre projet. Sera également programmé un temps d’échange avec l’équipe autour de l’interface et de quelques œuvres retenues en fonction des axes de médiation que vous aurez choisis ; et suggérées des pistes pour enrichir à votre tour le catalogue et sélectionner les contenus que vous souhaiterez valoriser.

Cette installation est prêtée gratuitement, sur projet, aux bibliothèques et aux collèges du département.

Durée du prêt : 3 mois semblent nécessaires pour s'approprier l'installation et toucher différents publics.

Transport : Les transports aller et retour ainsi que l’installation et le démontage sont assurés par le référent technique de la médiathèque départementale.

Merci de signaler par mail tout problème
lors du transport, de l'installation ou de l'utilisation du module : bris, objet manquant, dysfonctionnement. La période de réservation inclut le transport, veillez à respecter les dates fixées.

Communication : Une charte graphique reprenant celle de l’interface est à votre disposition pour communiquer auprès du public. Pensez à mentionner sur tout document que l’installation a été réalisée et est prêtée par la Médiathèque départementale de Seine-et-Marne, et à apposer le logo du Département (lien).

Valeur d’assurance : L’installation «De plis en codes» est sous la responsabilité de l’emprunteur, qui doit veiller à ce qu’il ne subisse aucune dégradation. La valeur d’assurance de l’objet est estimée à 17000 euros.

Retour au menu

eN SAVOIR PLUS

Sur la littérature numérique


Contacts

Pour plus d'informations n'hésitez pas à contacter :