flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

Jeunesse quoi de neuf ? 2012

Coup de projecteur sur les nouveautés jeunesse ! Nous avions rendez-vous le 31 mai à Chevry Cossigny pour partager nos découvertes de lecture.

Documentaires

100 : Philosophie, psychologie

Sylvie : jeunesse quoi de neuf 2012

Etre responsable / Fabien Lamouche. – Gallimard jeunesse, 2011. – (Chouette penser !)

Responsable signifie raisonnable, sérieux, mais aussi coupable, fautif. Ici la notion de responsabilité est examinée avec soin à travers les conversations d’un enfant avec sa grand-mère et son meilleur ami.
Le texte, très accessible, est ponctué de citations et de définitions très claires (dans les petites bulles jaunes). Le mode « conversation » permet au lecteur de cheminer et de progresser dans la réflexion. La collection Chouette penser ! fait la part belle aux questions de philosophie. Des thèmes aussi variés que le beau, la guerre, l’homme,… y sont abordés.

Je suis gaucher… et alors ? / Michel Piquemal ; ill. de Jacques Azam. – De La Martinière jeunesse, 2012.

Etre gaucher, qu’est-ce que cela signifie ? Pourquoi ont-ils été persécutés à certaines époques ? Comment fonctionne le cerveau d’un gaucher ? Quel est le comportement de l’entourage d’un gaucher aujourd’hui ? Et bien d’autres questions que soulève Michel Piquemal, lui-même gaucher.
Ce documentaire fait le tour de la question aussi bien d’un point de vue historique qu’actuel. On s’aperçoit que même aujourd’hui, être gaucher n’est pas si simple. Les réponses sont accessibles, claires et illustrées avec humour.

Retour au menu

200 : Religions et mythologies

Le feuilleton de Thésée : la mythologie grecque en cent épisodes / Murielle Szac. – Bayard jeunesse, 2011.

Thésée, encore petit garçon, ne connaît pas son père. Est-il un dieu ? Est-il humain ? Il espère une réponse en contemplant la mer qui le fascine tant. En attendant il se passionne pour son cousin Héraclès, et suit, avec l’aide de son professeur Connidas et du devin Tirésias les aventures de ce héros coléreux et capricieux. Mais la vie de Thésée sera elle aussi très mouvementée et ponctuée d’épreuves dignes d’un demi-dieu.
Les cents chapitres qui composent cette épopée se lisent presque d’une traite tant ils nous tiennent en haleine. Ce récit mythologique ponctué de philosophie et de sagesse est accessible à tous. On y découvre l’origine du nom Œdipe, la signification des Champs-Elysées, et bien d’autres choses.

Retour au menu

300 : Sciences sociales

Peggy, jeunesse quoi de neuf 2012

Cinq discours pour désobéir / Chef Joseph, Charles de Gaulle, Mohandas Karamchand Gandhi, Henry David Thoreau, Etienne de La Boétie ; présentés par Philippe Godard. - Syros jeunesse, 2012.

Après Cinq discours pour penser libre, Philippe Godard nous présente cinq discours pour désobéir, une sorte d’Indignez-vous jeunesse exposant des exemples de refus légitimes de se plier aux règles dictées.
Une simple remise en contexte et le lecteur plonge dans les paroles de grands orateurs retranscrites dans ce livre. Chef Joseph, De Gaulle, Gandhi, Thoreau et La Boétie refusent d’obéir, heureusement les commentaires permettent de bien comprendre pourquoi et de mesurer les conséquences. Textes un peu complexes qui s’adressent plutôt aux ados.

Nouvelle édition enrichie à signaler :


Précédemment paru sous le titre L’encyclopédie du futur citoyen, l’ouvrage de Sylvie Baussier et Bruno Heitz est ressorti en mars 2012 chez Casterman. De l’état civil au développement durable, Bientôt citoyen ! présente les différents aspects de la citoyenneté.

Retour au menu

400 : Langage

Après les malles d’albums bilingues allemand-français en 2011, découvrez les 10 malles d’albums bilingues anglais / français : de la maternelle au collège.

Chaque collège du canton de Dammartin en Goële, situé à proximité de l’aéroport de Roissy, a reçu une malle bilingue offerte par le Conseil Général de Seine-et-Marne, dans le cadre d’un projet expérimental de renforcement de l’apprentissage de l’anglais au collège.

Retour au menu

500 : Sciences exactes

Karen, jeunesse quoi de neuf 2012

La grande aventure des animaux / Henning Wiesner, Günter Mattei. – Ed. Petite Plume, octobre 2011.

L’auteur est l’ancien directeur du zoo de Munich. Il est engagé depuis des années dans des projets de protection et de réintroduction d’espèces en voie de disparation. Convaincu du rôle pédagogique du zoo, il avait entrepris depuis plusieurs années la réalisation de planches les histoires des animaux du zoo. Ce travail a été affiné, complété, pour devenir cet ouvrage.
L’illustration est magnifique, classique, minutieuse, à la manière de planches anciennes des naturalistes ou des dessinateurs animaliers comme Benjamin Rabier. A noter : la mise en page rigoureuse, le papier durable et beau, le travail sur la format. Le contenu, informatif, riche, et foisonnant d’anecdotes. Un ouvrage passionnant et militant.

Les îles du temps : La forêt au temps des dinosaures / Marta Mazzanti, Giovanna Bosi, Riccardo Merlo. – Ed. Le Pommier, octobre 2011.

On vient de retrouver le manuscrit du botaniste Jacinthe Salsepareille. Celles-ci nous font découvrir les forêts primitives, du temps des dinosaures.
Ces deux documentaires sont illustrées à la manière des botanistes et des naturalistes du 18e siècle. Avec jubilation et justesse, les illustrateurs reproduisent l’ambiance de cette iconographie. Des pages entières sont des planches de botanique. La finesse d’exécution est somptueuse, jusqu’au choix du papier. « Les îles du temps » est aussi empreint d’humour et d’un ton décalé, un travail de fausse reconstitution historique, il replonge dans l’univers des expéditions scientifiques de grands botanistes.

Safari nuit : les animaux dans la ville / texte de Stéphanie Baunet, illustrations de Claude Grétillat. – Ed. Le baron perché, octobre 2011. (Collection Dans la ville).

Cet ouvrage, à la marge de l’album, est une déambulation dans la ville à la rencontre des animaux qui s’y promènent.
L’illustration est très originale : il s’agit de montages photographiques en noir et blanc recolorisés avec des tonalités étranges (et nimbant ainsi la nuit d’une atmosphère mystérieuse très appropriée) comme le rose, le bleu électrique, le jaune soleil.

Une nuit loin d’ici: un bestiaire qui se dévoile de page en page / Julia Wauters. – Ed. Hélium, 2011.

Ce bestiaire est une invitation à la découverte des animaux par leur milieu naturel pendant la nuit. Pour chaque endroit (la savane africaine, la taïga russe, la jungle amazonienne…), trois pages successives avec un jeu de calques permettent une découverte progressive d’un univers riche et coloré.
Un livre remarquable pour son travail éditorial, sa capacité à émerveiller, et la richesse presque naïve de l’illustration.On s’éloigne ici d’une illustration naturaliste pour s’approcher d’une atmosphère tout de même décalée par rapport à notre temps : les photographies de Safari nuit semblent être sorties des années 50 et l’illustration d’ Une nuit loin d’ici évoque aussi la période artistique de l’après guerre.

A voir aussi :

  • Les animaux de Benjamin Rabier. Ed. Circonflexe, réédition d’octobre 2011.
  • Tout un monde sous la neige / Kate Messner, Christopher Silas Neal.
  • Oh ! les beaux becs / Oscar Bolton Green. – Le baron perché, 2012.
  • Chimères génétiques / Julie Lannes. - Atelier du poisson soluble, 2011.
  • Inventaire illustré de la mer / Virginie Aladjidi, Emmanuelle Tchoukriel. – Albin Michel jeunesse, 2011.
  • Fabuleuses histoires de graines / Lionel Hignard. – Belin, 2011
  • La collection Biosphoto, chez Belin, présente des titres très intéressants. Le contenu est passionnant, vulgarisateur et vivant, la mise en page très réussie, l’iconographie riche.
Retour au menu

600 : Sciences appliquées, techniques

Jeux et activités d'éveil : pour découvrir ses cinq sens / Anne Baudier, Séverine Cordier. Rue des enfants, 2012. (Aux petits bonheurs des enfants).

Bâti autour d’expériences faciles à mettre en place, ce documentaire propose aux enfants de se familiariser avec la vue, l’ouïe, le goût, l’odorat et le toucher tout en s’amusant. Pour chaque sens, quatre activités se décomposant comme suit : le but du jeu, les compétences développées, l' organisation (jeu individuel ou collectif, d’intérieur ou d’extérieur), la mise en place, l’évolution. Une introduction explique aux adultes le propos de ce livre et donne la liste du matériel nécessaire.

    L’éditeur Rue des enfants publie des livres ’ bien-être’ pour les enfants : yoga, sophrologie…

    Mon p'tit yoga : pour découvrir l'univers du yoga en histoires et en musique / histoires et poésies Coralline Pottiez ; concepteur des exercices Gérard Arnaud .- Formulette production, 2012.  +1 CD audio.

    « Mon p’tit yoga » s’adresse aux jeunes enfants (à partir de 3 ans). Il présente 15 postures simples pour une première découverte du yoga. Chaque posture est introduite par une histoire, une fable ou une comptine. Sur la page suivante on trouve le nom de la posture, les dessins montrent la réalisation de la posture (petit clin d’œil le doudou fait de même) en étapes. Une petite phrase résume ensuite les bienfaits que cette posture apporte à l’enfant. Le CD reprend intégralement le texte de l’histoire et le déroulé des postures.

Retour au menu

700 : Arts / activités manuelles / livres singuliers

Catherine, jeunesse quoi de neuf 2012

Depuis quelques années, les éditeurs jeunesse multiplient deux types de produits dérivés d’univers d’illustrateurs :

Les jeux d’artiste : ils peuvent avoir une forme classique, mémo, loto, domino, jeu de l’oie, jeu de cartes. Les illustrateurs ont été invités à s’approprier ce support pour y mettre leurs images. D’autres jeux ont été imaginés et conçus par les artistes : maquettes à construire, figures à inventer, personnages à manipuler devant un décor… (cf diaporama sur la page Livres d’artiste).

Les cahiers-ateliers : albums ludiques qui sollicitent l’imaginaire de l’enfant, et soutiennent son plaisir du faire, ils permettent une entrée créative dans l’univers du plasticien, illustrateur, peintre, designer…
Cahiers-ateliers et jeux d’artistes sont des supports d’animation bienvenus en bibliothèque pour des activités ponctuelles : lors d’une exposition en rapport avec l’auteur ou le thème, lors d’un travail de sensibilisation autour de l’œuvre d’un artiste-illustrateur. Grâce à l’activité manuelle, la création ou le jeu, l’enfant (ou l’adulte) perçoit, ressent, comprend, mémorise…
Dans tous les cas, afin de valoriser les collections documentaires, il faut s’appuyer sur l’œuvre éditoriale (associer les albums de et sur l’auteur). On peut aussi faire des liens avec d’autres artistes et d’autres domaines artistiques.

Dans l'atelier de Christian Voltz : pour jouer, dessiner, inventer. - Le Rouergue, 2011.

Propositions d'activités artistiques de l’illustrateur qui utilise des objets de récupération pour composer ses images : des clés, des outils, du fil de fer tordu, des vieux pinceaux, des graines, des noyaux, des plumes, des coquilles, etc.

Complétement tamponné ! / Jöelle Jolivet. - Ed. Sarbacane, 2011 - (Cahier d'artiste).

Les tampons colorés qui illustrent ce cahier sont assemblés par thème : nature, ville, montagne... Il ne reste plus qu'à dessiner autour des chemins, des personnages, pour raconter des histoires.

La collection Comme à l'atelier. Cette collection bilingue français-anglais retrace l'aventure de l'atelier pour les enfants, mis en place par les artistes au Centre Pompidou lors d'une exposition qui leur est consacrée :

Matali Crasset / Ed. du Centre Pompidou, 2011. - (Comme à l'atelier).

L'artiste Matali Crasset, designer et créatrice de mobilier, explique son travail et propose des jeux de papiers découpés et pliés pour comprendre les volumes.

Jean-Michel Othoniel / Ed. du Centre Pompidou, 2011.- (Comme à l'atelier).

A travers six créations de l'artiste, les enfants découvrent son œuvre. Les pictogrammes permettent de visualiser les sculptures en 3D (réalité augmentée) grâce à une connexion Internet et à leur webcam.

Le Jouet / Julien Magnani. - Ed. MeMo, 2011.

Un jeu de construction de formes géométriques, graphisme, ou paysage. Dans la lignée du constructivisme de Nathalie Parrain (aux Ed. du Père Castor) et d’Anne Bertier (Mercredi, Ed. MeMo).

Retour au menu

700 : Sports

Urban escape : une nouvelle collection chez Milan.

Bonne nouvelle en sport ! les titres que les enfants ont tant réclamés dans ce domaine sont parus ! Grâce à Urban escape, les bibliothécaires peuvent désormais satisfaire la demande des jeunes skateurs, free runners et autres freestylers. Ces disciplines à sensations fortes se découvrent ici à travers les témoignages de champions et professionnels, la description des figures et du matériel, et le vocabulaire à adopter. Couleurs pétillantes et photos en action ornent ces ouvrages qui montrent des jeunes adultes expérimentés prodiguant de bons conseils pour éviter de se faire mal. Quatre titres sortis en 2012 :

  • Skateboard & Co : les pros, le jargon, les figures / Isabel Thomas
  • Free running : les sportifs, les mouvements, la liberté / Paul Masson, Sarah Eason
  • BMX freestyle : les riders, les cascades, les figures / Isabel Thomas
  • Street football : les joueurs, le jargon, les figures / Isabel Thomas, Sarah Eason

Petit manuel de pêche à l'usage des enfants / Philippe Dours ; ill. Anne Martel. - La Cheminante, 2011.
Tous les thèmes entourant la pêche à la ligne se retrouvent dans ce manuel, expliqués clairement et simplement : réglementation, respect, sécurité, matériel, techniques de pêche, espèces de poissons, météo n’auront plus de secret pour nos jeunes pêcheurs.


La Cheminante, petite maison d’édition basque, produit des livres dans trois domaines de passion : littérature francophone du sud, culture et randonnée et pêche sportive. La nouvelle collection La Cheminante au fil de l’eau s’adresse aux pêcheurs débutants. Son format oblong nous porte au bord de l’eau, longue canne à pêche en main.
Ses illustrations au crayon, colorés style aquarelle, ressemblent aux dessins jetés sur un carnet un jour de pêche.

Retour au menu

Fictions

Contes

Hélène, jeunesse quoi de neuf 2012

Le coffre enchanté /Jean-François Chabas, ill David Sala . – Casterman, 2011.

Ce que nous croyons posséder ne compte-t-il pas autant à nos yeux que ce que nous possédons vraiment ? Un pauvre pécheur recueille dans ses filets non pas des poissons mais un coffre magnifique. Il essaie en vain de l’ouvrir et se voit contraint de l’offrir en cadeau à l’empereur. Pensant y trouver un trésor , celui-ci sollicite tour à tour un serrurier, l’homme fort, une magicienne, un alchimiste… mais le coffre reste inviolable. Puis le lynx, animal sauvage capable de voir au travers des choses est convoqué. Doit-il dire à l’empereur ce qu’il voit vraiment dans le coffre ?
Un conte sur la cupidité raconté sobrement mais avec justesse par Jean-François Chabas. On ne peut s’empêcher de penser à Klimt devant les illustrations de David Sala ; les. motifs décoratifs, géométriques aux couleurs chatoyantes, l’utilisation des jaunes, rouges nous rappellent l’univers du peintre autrichien.

Hänsel et Gretel / frères Grimm , ill de Sybille Schenker. - Minédition, 2011.

L’originalité de cet album réside dans le traitement graphique de cette histoire d’enfants abandonnés par des parents trop pauvres.
Le noir prédomine dans le choix du papier utilisé et dans les illustrations Une première rupture intervient lors de la découverte de la maison en pain d’épice avec un florilège de motifs fleuris et colorés. Mais le noir revient dès l’apparition de la sorcière La construction graphique faite de calques, d’ombres chinoises, de découpages et de crayonnés apporte l’originalité nécessaire à la redécouverte d’un texte cent fois adapté. L’utilisation de zooms, gros plans, plongées et contre plongées (l’oiseau, le cerf…)montre d’importance des éléments de la nature Un bel objet livre jusqu’à la reliure visible faite d’une cordelette orange.

Le blog des livres animés

Mille petits poucets /Yann Autret, ill de Syvlie Serprix. - Grasset, 2011.

Un homme bon et une méchante femme ne peuvent plus nourrir leurs enfants et décident donc de les perdre dans la forêt. Mais chaque tentative du père pour perdre ses enfants se solde par un échec et il rentre avec d‘autres enfants errants et abandonnés.
Yann Autret a choisi de revisité avec brio et humour ce conte célèbre. Le texte narratif dans un style ancien français. « à la manière de…Charles Perrrault » et rempli d’amour, d’humour et d’humanité.. Le traitement pictural du texte allie lui aussi humour et beauté; un clin d’oeil au cinéma (Yolande Moreau et Gérard Depardieu dans mammuth) un cœur d’enfants qui encercle la maison du bonheur au fond des bois..autant d ‘éléments qui apportent une réelle fraicheur.

Et aussi :

Le petit chaperon rouge / Charles Perrault, ill de Thierry Dedieu. - Seuil, 2011.

Une version du petit chaperon rouge raconté en saynètes et illustré façon « toile de Jouy »., Décidément Thierry Dedieu a plus d’une technique à son actif.

Qui dit noir dit blanc / Mario Urbanet, ill. Antoine Guilloppé. - Glénat, 2011.

Contes de différents pays (Roumanie, Egypte, Brésil..) illustré selon la technique du découpage noir sur blanc si chère à Antoine Guilloppé.

Retour au menu

Textes illustrés


Au pays de la mémoire blanche / Carl Norac, ill de Stéphane Poulin. - Sarbacane, 2011

Le corps bandé, il se réveille, rescapé après un attentat dans un bus piégé. Sa mémoire est blanche : est-il du côté des chats, persécutés ou des chiens qui représentent l’ordre et le pouvoir ?
Nous suivons ce personnage amnésique dans une ville (un ghetto ?), dans sa vie, dans sa quête d’une identité perdue mais aussi dans sa soif de changer le monde.
Le narrateur dit « je » mais ne sais pas qui il est . Cela donne une force intemporelle, universelle, au texte. Tout au long du récit, la quête d’identité et de liberté du narrateur nous entraine dans un monde imaginaire constitué d’éléments de notre propre monde. La construction graphique soignée fait appel au langage de la bande dessinée avec de larges espaces de narration sans texte. Tout fait sens dans la mise en page; de la taille des cases aux illustrations à fonds perdu en passant par cette double page noire qui, croit-on annonce la fin du récit… avant « l’éternel retour ».
On pense bien sur à Maus dans l’utilisation de l’anthropomorphisme pour aborder les thématiques universelles de l’humanité : violence, persécution, guerre, liberté… Les peintures réalistes de Stéphane Poulin, aux tons sombres et froids, renforcent la noirceur de ce monde et permettent l’incursion éléments fantastiques comme la licorne Cet album édité par Sarbacane, en partenariat avec Amnesty international, a demandé cinq années de travail pour un résultat époustouflant, bravo !

La véridique histoire des compteurs à air / Cardon. – Les cahiers dessinés, 2011.

Voici un monde où l’air est cher et compté (conté ?), où tout acte qui en consomme beaucoup - comme sentir une fleur, rire - est punissable. Voici un monde où chacun porte sur son dos son compteur à air (sa croix ?). Emile, un petit garçon nous raconte dans son journal ce monde triste où la seule récompense d’avoir peu consommé consiste à visiter les beaux quartiers.
Jacques Armand Cardon est dessinateur au Canard enchainé. Son texte et son illustration sont en adéquation avec son propos : minimalistes. Peu de texte, peu de décor à l’image de ce monde étriqué où tout est rationné. Réédition d’un livre paru en 1973 aux éditions Courtille, cet album est néanmoins très actuel dans sa description d’une société mercantile.

Et aussi :

L’herbier des fées / Benjamin Lacombe et Sébastien Perez, ill de Benjamin Lacombe. - Albin Michel, 2011.

Un explorateur russe parcours la forêt de Brocéliande en quête de plantes dans l’espoir de créer un élixir d’immortalité.

Le bus de Rosa / Fabrizio Silei, ill de MaurizioAC Quarello. – Sarbacane, 2011.

Un grand père raconte à son petit fils la ségrégation à travers l’histoire de Rosa Parks qui, un jour de décembre 1955, refusa de céder sa place dans un bus.

Retour au menu

Cd et livres-cd à écouter

Isabelle, jeunesse quoi de neuf 2012

Peter Pan & Wendy / James Matthew Barrie. – Didier jeunesse, 2011. – 1 livre-cd.

L’incontournable œuvre de James Barrie adaptée par Jean-Pierre Kerloc’h.
Un texte d’une grande poésie raconté par Eric Pintus sur les compositions du grand contrebassiste de jazz, Charles Mingus.
Le texte, les illustrations d’Ilya Green et la musique de Charles Mingus s’allient avec finesse pour donner naissance à un univers pétillant et fantaisiste dans lequel tout semble permis.

Abécédaire en 26 chansonnettes / Boris Vian. – Formulette, 2011. – 1 livre-cd.

Cet abécédaire réunit deux pépites : l’abécédaire sous forme de 26 comptines écrites par Boris Vian et celui composé des illustrations de Tomi Ungerer. Les chansonnettes sont interprétées par le groupe Debout sur le Zinc avec beaucoup de fantaisie.
L’association des deux créations fonctionne à merveille dans une tonalité humoristique et décalée agrémentée de l’interprétation malicieuse des Debout sur le Zinc.

Retour au menu

Bandes dessinées

Corinne, jeunesse quoi de neuf 2012

L’Enfant cachée / Loïc Dauvillier ; dessin Marc Lizano – Le Lombard, 2012.

En se réveillant en pleine nuit, Elsa s’aperçoit que sa grand-mère Dounia ne dort pas et semble triste. La petite fille va alors lui demander la raison de sa tristesse et Dounia va raconter un épisode douloureux de sa propre enfance. Sur le génocide des juifs en France.
Le sujet n’a rien de nouveau mais il est ici traité pour être accessible aux enfants car raconté par une enfant. One shot. A rapprocher de L’Etoile d’Erika de Ruth Vander Zee.

Tigre / Ahn Soo-Gil – Clair de Lune, 2011.

Une maman tigre vient de donner naissance à 2 tigreaux et très vite les lois de la nature reprennent le dessus. Le jeune mâle perd sa sœur emportée par un oiseau de proie. Puis vient le tour de la mère, blessée à mort par un tigre blanc en voulant protéger son fils. Le futur roi devra alors apprendre seul à se débrouiller au sein d’une nature hostile.
Ce manhwa est proche du documentaire car respectueux du mode de vie de ce félin. Les tigres n’y sont pas « humanisés » sauf exception dans certaines expressions du jeune tigre. Les illustrations en noir et blanc sont dignes d’un bestiaire et témoignent de la passion de l’auteur pour cet animal. A partir de 9 ans et pour tous publics.

Ghostopolis / Doug Tennapel. – Milady, 2011.

Garth, jeune garçon de 10 ans, ne pensait pas découvrir si tôt le monde des spectres ! Propulsé par accident à Ghostopolis par un chasseur de fantômes, il s’y découvre des pouvoirs spéciaux... et de nouveaux ennemis ! Difficile de passer inaperçu quand on est un vivant chez les morts !
Ce récit fantastique fait écho à l’univers de Tim Burton : une imagination débordante, de l’humour mais aussi des grands sentiments pour évoquer la Mort. Le trait style cartoon ultra dynamique, au découpage très aéré et aux couleurs franches sera séduire le jeune public. L’auteur est célèbre pour avoir crée le personnage de jeu vidéo Earthworm Jim qui met en scène un ver de terre vêtu d’un costume aux pouvoirs extraordinaires.

Doomboy / Tony Sandoval. – Ed. Paquet, 2011. – (Collection Calamar)

Face au vide immense qui l’envahit lors du décès de sa petite amie, D. jeune adolescent, fan de rock, aux faux airs de Kurt Cubain, se met à jouer des mélodies intimes face à l’océan, espérant toucher le cœur de sa bien aimée, vers l’au delà …. Ainsi née la légende du mystérieux musicien Doomboy qui sait mettre en notes les sentiments les plus profonds du cœur humain.
Un récit sensible sur l’adolescence et ses angoisses face à la mort, ses amours contrariées, ses vibrations pour la musique, ses idoles et sa créativité. Le trait sensible et stylisé, les teintes pastels, reflètent la candeur des personnages tout fraichement sortis de l’enfance, et qui se cognent à l’adolescence.

Le Bel âge. 1, Désordre / Merwan. – Dargaud, 2011.

Hélène, Lila et Violette ne se connaissent pas, mais leurs chemins vont se croiser. Chacune d’elles effleure ce « Bel âge » de la vie, la vingtaine, qui est celui des premières expériences dans le monde adulte. Toutes trois très différentes sont confrontées à des désordres, des doutes intérieurs, affectifs, familiaux, et professionnels.
L’écriture cinématographique entraine le lecteur dans un feuilleton captivant où il s’attache à ces trois destinées. Les cadrages originaux, les couleurs vives qui contrastent avec des masses de noir, et le trait (qui n’est pas sans rappeler celui de Bastien Vivès) s’attache aux expressions des personnages et aux silences. A travers ces trois portraits Merwan met en évidence la psychologie de chacune des jeunes filles, et porte un regard sociologique sur la jeunesse.

Le Bel âge. 2, Territoires / Merwan. – Dargaud, 2012.

Et aussi :

Le Viandier de Polpette T1 : l’ail des ours / Olivier Milhaud, Julien Neel. - Gallimard, 2011.

No pasaran : le jeu T1/ Christian Lehmann, Antoine Carrion – Casterman, 2012.

Ascension / Shin’ichi Sakamoto ( tomes de 1à 8 ) – Delcourt, 2008 à 2012 .

Retour au menu

Romans

Helene, jeunesse quoi de neuf

Les déchainés / Flo Jallier. – Sarbacane, 2011 (Exprim ‘).

Martinique, 1871. Thibault le fils de Monsieur de la Bauterie et Amelia fille de Man Artémise, la servante noire de la famille, élevés ensemble tombent amoureux à l’aube de leur adolescence. Mais cet amour est impossible ! Thibault est envoyé en France par son père. En 1902, Amelia se voit confier Camille, la fille de la sœur de Thibault pour l’emmener à Paris au moment de l’irruption du mont Pelé.
Paris, 1943 : où l’on retrouve Amelia, arrêtée par les allemands pour acte de résistance et Camille contrainte de devenir la maîtresse d’un officier allemand pour la sauver. Paris 1973 : Lousiane, la fille de Camille ne sait que faire de ce passé douloureux. Et enfin Paris 2005 où, Marie Jo, la fille de Louisiane décide d’écrire l’histoire de sa famille.
Ce roman bouleversant sur la filiation, les secrets de famille, nous emmène de la Martinique à Paris, de la période post abolitionniste à nos jours, en passant pas les jours sombres de la deuxième guerre mondiale. La construction autour de quatre époques, les flash back, le choix délibéré de conserver les dialogues en créole et en allemand, donnent une force évocatrice qui nous plongent au cœur de ces destins tourmentés. Une histoire dans l’Histoire…

Voie interdite / Anne Vantal . - Actes sud junior, 2011 (roman ado).

Un jeune homme descend d’un train, s’enfonce dans la forêt et s’installe dans un campement abandonné. Est-il en quête de liberté ?
On pense au film Into the wild, mais au fur et à mesure que l’on rentre dans l’esprit et les questionnements du héros, l’on comprend que « sa soif de liberté » n’est en fait qu’une fuite face à un acte inqualifiable. Et on retrouve aussi le thème de l’eau, qui lave, mais de quoi ? Le choix du narrateur omniscient et le style concis permettent d’aller au plus profond de cette âme tourmentée, d’entrevoir sa culpabilité, de comprendre le cheminement de sa pensée.

Des crêpes à l’eau / Sandrine Beau. – Grasset jeunesse, 2011 (Lampe de poche).

La maman de Solène invente des trésors d’ingéniosité pour que la vie soit moins dure malgré le manque d’argent : le jeu du riquiqui chèque, les pantalons à élastique, les crêpes à l’eau…
Des chapitres très courts comme autant d’instantanés d’une vie âpre mais pourtant pleine de gaité et d’espoir. A travers le récit de Solène, ce sont les yeux d’une enfant qui décryptent notre monde souvent cruel.

Et aussi :

Blue cerises / Sigrid Baffert, Jean- Michel Payer,T, Maryvonne Rippert, Cécile Roumiguière . – Milan, 2011 (Macadam).
Quatre adolescents, Amos, Violette, Satya et Zik, sont amis et unis par un lourd secret.Quatre saisons, pour enfin découvrir la vérité.

Le Yark / Bertrand Santini, ill de Laurent gapaillard . – Grasset, 2011. De l’humour pour une histoire d’ogre.

Retour au menu

800 : Littérature, Poésie, théâtre

Nathalie, jeunesse quoi de neuf 2012

Le Chedid / Poèmes d’Andrée Chedid , ill. de Laurent Corvaisier. Mango, 2012. Collection Les Petits albums Dada.

Andrée Chedid est décédée en 2011. Son oeuvre poétique est mise à la portée des plus jeunes grâce à cet album des éditions Mango. «La poésie est l’eau de notre seconde soif », cette citation d’Andrée Chedid est révélatrice de son art poétique : Une poésie existentielle au lyrisme contenu qui dit la vie, l’amour, le temps qui passe, l’engagement.
La gamme chromatique des illustrations de Laurent Corvaisier, en exacte correspondance avec les poèmes, traduit bien la vitalité de cette poésie. A découvrir tout particulièrement les Filles du vent.

Les albums Dada : cette excellente collection (Le Char, Le Desnos, la poésie chinoise, …) a été revisitée en 2011. Le format est désormais plus petit, perdant un peu de sa superbe. La collection s’ouvre visiblement à d’autres genres avec une adaptation de l’Odyssée pour les plus jeunes.

Théâtre jeune public :

Karin Serres, auteure invitée de cette journée.
Généreuse et prolixe, elle a donné à tous l'appétit de découvrir son oeuvre."Née en 1967, j’écris depuis toujours. Principalement du théâtre depuis ma première pièce, Katak, créée en 1991, mais aussi des pièces radiophoniques, ainsi que des chansons, des romans et des albums pour enfants. Je suis aussi décoratrice, costumière et metteur en scène de théâtre. Tout ce qui peut s'inventer mettant en lien l'écriture avec le public m'intéresse, le vivant de l'écriture me passionne et je n’ai de cesse d'inventer des projets pour faire se croiser mes mots avec ceux d'autres auteurs du monde entier."

Bibliographie :

  • L’Ecole des Loisirs-Théâtre : Mongol, Louise et Les ours, Thomas Hawk, Dans la forêt profonde, Marguerite, Reine des près et Colza.
  • Editions Théâtrales : Le jardin de personne dans Théâtre en court 4, Un tigre dans le crâne, Luniq précédé de Katak, Toute la vie dans Embouteillages, Marzïa.
  • L’Avant-Scène Théâtre : La nuit dans les carapaces, dans Fantaisies Microcosmiques.
  • Editions Lansman : Anne Droïde, dans Théâtre à lire & à jouer.
  • L’Ecole des Loisirs-romans : Mongol.
  • Editions Monica Companys : Chlore, avec Froissement de nuit, de D. Paquet.
  • Editions Flammarion-Père Castor : Le voyage de Lou, Lou la brebis, Fleur de vache.
  • Editions Bonhomme vert : Le petit bonhomme vert (et le rouge !,illustrations de l’auteur, 2008.
  • Le Rouergue : Pourquoi tu cours, Tricot d’amour, Soupe de maman, UÏk le cochon électrique.
Retour au menu

Ressources professionnelles

Je cherche un livre pour un enfant : le guide des livres pour les 8/16 ans / Tony Di Mascio. Gallimard / De Facto, 2011.

Après l’excellent livre de Sophie Van der Linden qui concerne la tranche d’âge des 0-7ans, le bibliothécaire jeunesse Tony Di Mascio effectue une sélection pertinente, donne des critères de choix et des repères nécessaires pour aider les plus grands à choisir les livres qui leur conviennent.

Filles d’albums : les représentations du féminin dans l’album / Nelly Chabrol Gagne. – L’atelier du poisson soluble, 2011.

Dans cette étude très documentée, Nelly Chabrol Gagne rend compte de la représentation des filles, des femmes et plus largement du féminin dans l’album. Au-delà de l’esthétisme novateur de biens des albums, l’auteur note que subsiste un certain sexisme sous jacent et que les critiques prennent très rarement en compte la problématique du genre.

Et aussi :

Pom pom poème / Alain Serres , ill. de Candice Hayat. Rue du monde, 2012.
Un album coloré et cartonné pour mettre la poésie à la portée des tout-petits.

20 poèmes au nez pointu / David Dumortier, ill. d’Anne-Lise Boutin. Sarbacane, 2012. Les poèmes de David Dumortier à découvrir dès 3 ans.

Des oranges pour ma mère / David Dumortier, ill. d’Estelle Aguelon. Cheyne, 2012. collection Poèmes pour grandir.

Retour au menu

Albums PE (0-3 ans)

Marion, jeunesse quoi de neuf

Fourmi / Olivier Douzou.- Arles (Bouches-du-Rhône) : Rouergue, 2012.

Lors de la version graphique très originale de Boucle d’or et les trois ours parue l’année dernière, les ours étaient illustrés avec des chiffres. Aujourd’hui, Olivier Douzou nous propose une délicieuse histoire d’ours blanc chatouillé par une fourmi facétieuse.
Dès la première page, l’auteur attire l’attention du tout-petit sur des détails de l’ours : ses yeux (deux point noir) et son nez (un point orange). Puis entre en scène discrètement une fourmi. Toujours en mouvement, ces antennes donnent forme à des moustaches, des griffes, du poil sur le nez, de gros sourcils… A chaque page, une surprise, un jeu de miroir et une phrase répétitive « Mais non, ce n’est pas une fourmi ? » le tout sur un fond noir, blanc et orange. La quatrième de couverture ponctue l’histoire. Un album ludique doté d’une grande richesse graphique qui apporte un nouvel attrait aux albums destinés aux tout-petits. En proposant une lecture par l’image, l’auteur stimule l’imagination du jeune lecteur.

Au monde / Rascal.- Paris : Ecole des loisirs, 2012.

« Ca commence par un baiser, ça finit par un bébé » (proverbe québécois). Un enfant vient au monde et sa famille lui rend visite. Successivement, chacun se penche délicatement sur son berceau comme de petites fées et lui souhaite la bienvenue. « Mémé chuchote que tu es grande et charpentée, Rose dit que vous avez la même odeur, Papy ne se lasse pas de répéter que tu ressembles au facteur… »
A travers quinze portraits, Rascal nous propose de partager avec douceur l’émotion que peut susciter l’arrivée d’un tout petit au sein d’une famille. Avec justesse, chaque personnage trouve les mots et des ressemblances familiale avec ce nouveau-né. Sur un fond varié, Rascal nous propose une galerie de dessins diversifiés et s’essaie à différentes techniques : monotype, pastel, tampon, feutre… Cette différence de style permet d’affirmer et de donner une personnalité aux personnages. Cet album qui aborde le thème de la naissance s’adresse tant aux parents qu’aux enfants.

Retour au menu

Albums (4-8ans)

Le lavocochon / Arthur Geisert. - Autrement Jeunesse, 2011.

Dans un endroit et à une époque inconnus, une communauté de cochons a développé une machine très sophistiquée permettant de se salir « comme un goret » puis d’ôter méthodiquement toute la crasse par de multiples étapes. Cette machine s’appelle le lavocochon.
Cette histoire sans paroles se passe allègrement de commentaires puisqu’il s’agit d’observer les multiples détails qui habillent l’illustration. L’étrangeté et le léger malaise qui peut saisir le lecteur viennent de ce que l’action se passe en plein désert, dans une communauté autarcique où l’on peut se salir à condition d’être entièrement lavé immédiatement après, sous la vigilance accrue des adultes. Drôle d’endroit…

Dessine ! / Bill Thomson. - Paris : Ecole des loisirs, 2011.

Quand la fiction semble plus vraie que la réalité, comment s’y retrouver ? Comment ne pas céder à la panique ? Trois enfants découvrent une boîte de crayons pastel qui ont le pouvoir de donner vie aux dessins réalisés par leur biais.
Cet univers fantastique n’est pas sans rappeler les plus beaux récits de Van Allsburg (Jumanji) ou encore de David Wiesner (Le monde englouti). À dévorer pour le plaisir de se faire peur, d’autant qu’en l’absence de texte, l’œil peut se focaliser sur l’impressionnant réalisme d’une goutte d’eau éclaboussant le goudron, de la luminosité émanant du soleil après l’orage, des visages émerveillés puis terrorisés des enfants victimes de leur propre jeu. Tout cela est rehaussé par des cadrages très cinématographiques (plongée, contre plongée, zoom,...). Magique !

Le petit bonhomme pané / Olivier Douzou, Frédérique Bertrand. - Rodez : Rouergue, 2011.

C’est l’histoire d’un petit bonhomme qui cherche à savoir son âge. De rencontre en rencontre, il échoue finalement au château d’Anne Hiversère…
Ponctué de Pontines (sortes de comptines hommage à Ponti), de jeux de mots, jalonné de clins d’oeils à l’illustre Claude (Ponti, donc), cet album pétille d’humour et ravira petits et grands par ses différents niveaux de lecture.

L'écureuil et l'étrange visiteur / auteur et illustrations Sébastien Meschenmoser ; traduit par Julie Duteil. - Minedition, 2012.

Quatrième aventure de l’écureuil accompagné de ses fidèles amis le hérisson et l’ours, après L'écureuil et la lune (Mineditions, 2008), L'écureuil et la première neige (Minedition, 2009).

L'écureuil et le printemps (Minedition, 2009).

Cette fois, nos amis fuient un être inconnu d’eux : un extra-terrestre, peut-être ?
D’une grande drôlerie, cet album enchaîne les situations cocasses jusqu’à la chute surprenante. Le coup de crayon de Sébastien Meschenmoser, d’une précision remarquable, prête des mimiques et des attitudes irrésistibles aux animaux, tout en étant absolument conforme à leurs caractéristiques physiques. L’histoire bascule de l’humour au grotesque, voire à la science fiction, quand les animaux partent dans des délires faisant référence à quelques filmes cultes qu’on pourra s’amuser à reconnaître. Une vraie cure de bonheur simple et frais !

Et aussi :

  • L'écuyère / Elzbieta.- Rouergue, 2011.
  • L'enfant-phoque / Nikolaus Heidelbach.- Ed. des Grandes personnes, 2011.
  • Les gratte-ciel / Germano Zullo ; illustrations Albertine.- Joie de lire, 2011 L'histoire du renard qui n'avait plus toute sa tête / Martin Baltscheit ; traduit de l'allemand par Bernard Friot.- Rue du Monde, 2011.
  • Max et son art / David Wiesner.- Paris : Circonflexe, 2011.
  • Mô-Namour / Claude Ponti.- Ecole des loisirs, 2011.
  • Morse, où es-tu ? / Stephen Savage.- Pastel, 2011.
  • New York en pyjamarama / Michaël Leblond, Frédérique Bertrand.- Rouergue, 2011.
  • Partie de pêche / Béatrice Rodriguez.- Autrement Jeunesse, 2011 (Histoire sans paroles).
  • Quand soudain il se passa quelque chose de plus terrible encore / Bertrand Santini.- Ed. de la Balle, 2011.
Retour au menu

Nouveaux éditeurs

Magnani : Proche des éditions MeMo (qualité de l'ouvrage, graphisme, idée du beau livre...) cette édition nous propose deux titres réellement passionnants. Une bonne critique de cette nouvelle maison.

À signaler :

Philippe Lechermeier et Delphine Perret remportent le prix Tam Tam J’aime lire 2012 pour Lettres à plumes et à poils.

Mai 2012 : mort de Maurice Sendak, auteur du célèbre album Max et les maximonstres.

Retour au menu

Films DVD

Le Tableau portrait

Le tableau / Jean-François Laguionie, réal. ; Anik Le Ray, Pascal Le Pennec. - France Télévisions Distribution, 2011 – 76 mn.

Un château, des jardins fleuris, une forêt menaçante, voilà ce qu'un Peintre, pour des raisons mystérieuses, a laissé inachevé. Dans ce tableau vivent 3 sortes de personnages : les Toupins qui sont entièrement peints, les Pafinis auxquels il manque quelques couleurs et les Reufs qui ne sont que des esquisses. Persuadés que seul le peintre peut ramener l'harmonie en finissant le tableau, Ramo, Lola et Plume décident de partir à sa recherche.
Le scenario, riche en rebondissements, permet au réalisateur de dénoncer le racisme et les inégalités sociales. Mais c’est aussi une prodigieuse initiation à l’art. L’animation propose un graphisme en constante évolution, avec une transposition des mouvements et des matières surprenante de réalisme. Deux univers graphiques existent en parallèle jusqu’à se rencontrer : la peinture pour les personnages dans les tableaux et l’intérieur de l’atelier du peintre, plus réaliste.

L'Ours montagne / Esben Toft Jacobsen – Danemark, 2011 – 1h13 mn – ordinateur 3D.

Jonathan, 11 ans, passe toutes ses vacances avec son grand-père dans une forêt peuplée d'animaux mythiques. Cette année, sa petite sœur l’accompagne, mais elle disparaît rapidement dans la forêt dangereuse. A Jonathan de la retrouver.
L’animation 3D est maitrisée et donne à voir des paysages magnifiques de majesté. La grande trouvaille du réalisateur : l’Ours, disproportionné, immense, transportant sur son dos tout un morceau de forêt pour mieux se fondre dans le décor. Le film est frais, plein d’humour, et rassure les plus petits quant à leur peur de l’inconnu, du monde extérieur perçu comme hostile. Un très agréable moment pour les petits comme pour les grands !

Tomboy / Céline Sciamma, réal. ; Zoé Héran, Malonn Lévana, Jeanne Disson, Sophie Cattani, Mathieu Demy, act.- Pyramide Vidéo, 2011 - 80 mn.

Laure a 10 ans. Laure est un garçon manqué. Arrivée dans un nouveau quartier, elle fait croire à Lisa et sa bande qu’elle est un garçon.
S’il est un défi sur lequel de nombreux cinéastes se sont cassé les dents, c’est bien celui de représenter l’univers de l’enfance de manière convaincante. Avec Tomboy, Céline Sciamma s’attaque au problème avec une réussite certaine, en l’abordant sous un angle pour le moins inhabituel pour des enfants d’une dizaine d’années : celui du rapport au corps, de l’identité sexuelle – problématique rebattue qui, transposée dans le monde du jeu et de l’imagination de gamins d’école primaire, prend une autre dimension, troublante et indécise. Et puis on a le bonheur de retrouver la trop rare Sophie Cattani dans le rôle de la maman.

Ernest et Célestine, film français d’animation de Benjamin Renner, Stéphane Aubier et Vincent Patar (1h20). Sortie en salle en décembre 2012.
Daniel Pennac a écrit le scénario de l’adaptation au cinéma de ce classique de la littérature enfantine. Lambert Wilson, prête sa voix au personnage d’Ernest. Ce film se situe en tant que récit des origines : il relate les Aventures d’Ernest et Célestine, le gros ours et la petite souris imaginés dans les années 1980 par Gabrielle Vincent.

« (..)Associant des dessins d’une grande douceur à un rythme parfois déchaîné, le film pointe du doigt comportements grégaires, abus de pouvoir, et violence petite bourgeoise. C’est drôle, vif, poétique. Un plaisir. » Isabelle Régnier Le Monde du 25 mai 2012.

Retour au menu

Karin serres, jeunesse quoi de neuf 2012

Des participants nous ont également fait part de leurs derniers coups de cœur. Merci donc aux bibliothécaires de Dammartin en Goële, Lésigny et Moissy-Cramayel de nous avoir fait découvrir :

Fanfan / Marie Sellier, Iris Fossier.- Ed. courtes et longues, 2012.

L'une danse, l'autre pas / Geneviève Casterman.- Ecole des loisirs, 2011.

La chanson de Richard Strauss / Marcus Malte, Alexandra Huard. – Sarbacane, 2012.

Voir aussi

Sur ce site

Sur le catalogue

Sur Internet

Diaporama

Rencontre avec Karine Serres