flux rss imprimer (nouvelle fenêtre)

La fureur de lire ! des livres vitaminés pour les ados.

Pour prolonger une formation enrichissante autour des adolescents, voici quelques pistes de lecture à leur proposer : romans, BD, poésie à dévorer sans tarder !

Romans

50 minutes avec toi

50 minutes avec toi

50 minutes avec toi / Cathy Ytak ; Actes sud junior (D’une seule voix)
Au moment où il annonce à son père qu’il abandonne les études, celui ci s’écroule victime d’une crise cardiaque. L’’adolescent n’appelle pas le SAMU ; pendant presque une heure, il va rester près de ce corps inerte et revivre un passé difficile. Retour sur une enfance malheureuse auprès d’un père violent , puis alcoolique et d’une mère qui ne voit rien (ou ne veut rien voir !) Retour sur une adolescence faite de soumission, de peur et de culpabilité. Retour sur une rencontre qui va bouleverser sa vie : Camille ; mais Camille est un garçon et je jour où le père les surprend, les coups redoublent. Jusqu’à cet infarctus qui va « libérer » l’adolescent.

Le choix du « je » narratif sans que l’on connaisse le prénom de l’adolescent donne au récit une force d’identification. Des phrases en suspens « Un père qui un jour… » laisse le lecteur dans l’attente d’une confession douloureuse. L’emploi d’un langage parlé, quelquefois cru : « crévé , » renvoie à cette violence sous-jacente. Mais le style très imagé « miettes de rancœurs et de tristesse » contrebalance de façon poétique cet univers pesant.

La collection D'une seule voix se définit ainsi : "Des textes d’un seul souffle . Les émotions trouvent leur inspiration dans la parole". Le texte de Cathy Ytak ne déroge pas à la règle :le monologue coup de poing du fils devant son père mort dépeint de l’intérieur un huis clos familial. Un récit à lire à haute voix pour aborder un sujet difficile : la violence faite aux enfants : violence physique, moral, psychique.
LN .

Retour au menu

La fille sur la rive

la fille sur la rive

La fille sur la rive / Hélène Vignal.Rouergue (Doado noir)
Nour, jeune fille de 14 ans habite à Satmine, une enclave bordée par un fleuve nauséabond, rempli de miasmes et interdit d’accès. Nour est différente des autres « immatures » de ce monde. Solitaire , elle passe son temps à créer des boites à partir d’objets de récupération, à se promener au bord du fleuve malgré l’interdiction . Elle se pose aussi beaucoup de questions sur le fonctionnement de cette société à la fois ultra protectrice et foncièrement dictatoriale ; pourquoi les secours ne sont- ils pas venus sauver Consuela qui accouchait, pourquoi est- il interdit de s’approcher du fleuve alors que de jeunes soldats y pataugent joyeusement .Quel monde existe-t-il de l’autre coté du fleuve ?

Un court récit qui allie science fiction et réalité. Les textes fondateurs de cette communauté et des extraits de journaux parsèment le récit et nous font prendre conscience que derrière cette société soit disant bienfaitrice pour ces citoyens se cache un pouvoir autoritaire et manipulateur.
LN.

Retour au menu

Arrête de mourir

arrete de mourrir

Arrête de mourir / Irène Cohen Janca. Actes sud junior (D’une seule voix).
Comment vivre avec une mère qu’on ne reconnaît plus ? Et qui bientôt ne vous reconnaitra plus ?
Samuel , 17 ans a l’âge des premières amours, des premières expériences sexuelles Mais l’irruption de la maladie de sa mère dans son univers d’adolescent va bouleverser sa vie.
Tout commence par des post it collés partout dans la maison. Toute la famille en rit. Puis les bizarreries, coups de colère et périodes d’abattement de sa mère se succèdent et empêchent Samuel de vivre pleinement cette période de construction de soi, d’émoi… .
La maladie d’Alzheimer transforme peu à peu en inconnue cette mère tendre aimante et attentive.

Avec des phrases courtes, sans fioritures , sans liaisons et un style haché, à l’image de cette mémoire qui vacille, Irène Cohen Janca. retranscrit avec justesse le désarroi engendré par une telle maladie. Malgré les mots durs de Samuel envers sa mère , « l’Autre », « j’aime mieux que tu crèves avant d’oublier mon nom », ce livre est un formidable message d’amour d’un fils pour sa mère, en témoigne la dernière phrase : « Comme tu es ,vis. »
LN.

Retour au menu

Silence

silence

Silence / Benoït Séverac. Syros (collection rat noir)
Jules se fait une immense joie d’aller avec ses copains à la fête Saint Michel. L’occasion pour lui de voir Camille pour la première fois en dehors du lycée. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et Jules se réveille à l’hôpital après plusieurs jours de coma. Il va découvrir qu’après avoir pris de l’ecstasy, il a subi un traumatisme auditif qui l’a rendu sourd.

Le récit retrace le mois qui suit l’accident. Au fil des chapitres , on suit Jules dans sa prise de conscience ; doit-il dénoncer les dealers au risque de perdre ses amis. Et comment vivre avec un handicap ?
Le style indirect, peu présent dans la littérature de jeunesse, avec un narrateur omniscient permet au lecteur de prendre du recul tout en étant plongé dans les questionnements de cet adolescent.
LN .

Retour au menu

Quelques années de moins que la Lune

Quelques années de moins que la Lune

Quelques années de moins que la Lune / Germano Zullo. La Joie de Lire, 2006.
Récit d’une enfance et d’une adolescence jusqu’au seuil de l’âge adulte, « Quelques années de moins que la Lune » relate l’histoire de Germano Zullo et de sa famille, histoire partagée entre l’Italie de leurs racines et la Suisse où ils résident actuellement.
L’auteur, né à Genève en 1968, autodidacte et explorateur prolifique des genres littéraires (romans, nouvelles, poésie, scénarios de bandes dessinées…) nous livre ici un récit autobiographique à la fois inspiré, référencé et ludique à la manière d’un puzzle littéraire et artistique. Relatant ses jeunes années, il nous raconte aussi non sans humour l’enfance et l’adolescence de sa vocation d’écrivain et de son écriture.
Avec ce texte, il poursuit dans une veine intimiste et poétique son travail de mémoire entamé avec le recueil de poèmes « Streghe et lacrima christi » où il abordait sa relation profonde à ses racines italiennes.
Publié par La Joie de Lire en 2006, ce court récit composé de 22 chapitres, trouve naturellement sa place dans la collection Rétroviseur qui fait le pari à l’aide de contraintes productives de revisiter l’enfance d’un écrivain… Pari gagné Monsieur Zullo !

Philippe

Retour au menu

Bande Dessinée

Polina

Polina

Polina /Bastien Vivès, Casterman (collection KSTR), 2011.
Prix des libraires BD 2011.
Entrée à six ans à l’académie de danse classique, Polina Oulinov est repérée par Nikita Bojinsjki, maître d’une exigence absolue, à la fois redouté et admiré. Lasse des contraintes de la danse classique et de la relation complexe avec son professeur, la jeune russe devenue adolescente décide de tout quitter pour conquérir son indépendance et explorer de nouvelles expériences artistiques.

Bastien Vivès met en scène l’univers des danseurs et la singularité des rapports exclusifs maître/élève entre respect/rigueur/tendresse. Il décrit les souffrances et les interrogations intimes de ses personnages adolescents.
Son trait en noir et blanc rehaussé de gris est fluide, rapide comme les mouvements de ses danseurs. Son dessin donne une sensation de liberté ! « Je suis davantage un metteur en scène qu'un illustrateur.» (Bastien Vivès).

Corinne

Retour au menu

Poésie

Feuilles d’herbes

feuilles d'herbes

Feuilles d’herbes / Walt Whitman. Illustrations de Michele Ferri. Préface de Philippe Delerm. Albin Michel, 2001 (version abrégée).

Feuilles d’herbe est un recueil de poésie à découvrir de toute urgence ! S’émerveiller de ce qui vient, s’émerveiller de tout, être animé du désir de vivre et chanter le monde, tel est le propos de ce long poème paru en 1855 qui ne s’altère pas avec le temps. Les jeunes ont intérêt à oser lire ces poèmes à voix haute ou dans l’intimité. Le génial professeur du « Cercle des poètes disparus » ne s’y est pas trompé quand il lit devant sa classe médusée un extrait de Feuilles d’herbe : « O Captain ! My Captain ! … ».

Walt Whitman écrit là une véritable autobiographie poétique qui célèbre le Tout-monde, comme le dirait Edouard Glissant. Cela commence par se célébrer soi même « Je chante le soi-même… (…) la joie d’être seul …» puis célébrer la camaraderie, les hommes, les humbles et les illustres. Ce livre est l'œuvre d'un esprit rebelle à l'austérité religieuse des pionniers de La Nouvelle-Orléans et réfractaire à une politique injuste. Il révèle le souffle des grands espaces, l'amour de la nature, la réhabilitation du corps comme espace de beauté et de jouissance, comme lieu de spiritualité. Nombreux sont les auteurs et artistes du 20ème siècle qui ont fait référence à Whitman : Gide, Garcia Lorca, Neruda, Borges, Van Gogh, … A découvrir donc ce chant d’un homme libre qui se confronte au monde et ne plie pas…

A lire également la version complète de Feuilles d’herbe, traduite magistralement par le poète Jacques Darras, édition Gallimard, collection Poésie et aussi Leaves of Grass, la version originale en anglais.

Nathalie

Retour au menu

Documentaires

Le dernier danseur de Mao

Le dernier danseur de Mao

Le dernier danseur de Mao : l’incroyable histoire d’un petit paysan chinois devenu danseur étoile/ Li Cunxin. L’école des loisirs, 2010. (Médium documents)
Li travaille dur pour aider sa famille nombreuse et ne pas mourir de faim. A 9 ans, il est envoyé à l’école et apprend à lire avec le Petit Livre rouge. Un jour, il est sélectionné pour devenir un grand danseur et faire rayonner la révolution chinoise dans le monde. Arraché à son village, il devra se plier à la dure discipline de l’école de danse de Pékin dirigée par Madame Mao, et adhérer de gré ou de force à la Révolution culturelle.

Chinois puis Américain, l’auteur raconte sa vie passionnante mais jalonnée d’épreuves, de son enfance au sein de sa famille protectrice, au dur apprentissage de la liberté. Le texte fourmille de détails réalistes, d’anecdotes historiques, et est illustré de photographies authentiques.
L’école des loisirs développe une collection de biographies (Belles vies) ou autobiographies (Médium documents) à destination des jeunes. Pages d’Histoire ou destinées aventureuses, ces récits se révèlent de belles ouvertures sur le monde.

CE

Retour au menu

Toi émoi

TOI ÉMOI

Toi émoi / Franck Prévot La maison est en carton, 2011. Collection à mots [dé]couverts.
Toi MOI, Toi ÉMOI... Pour TOI, Je tisserai une TOIle, jusque dans les éTOIles…

Dans un étui élégant , s’est glissé un jeu de six livrets. On ouvre, on ferme et on superpose les pages, le texte poétique se transforme au gré des fenêtres de papier. Une invitation ludique à la création littéraire et aux déclarations d’amour !
La maison est en carton est une petite maison d’édition indépendante et dynamique, née en 2009. Elle s’attache à diffuser des recueils d’images d’illustrateurs et des livres-objets d’auteurs créatifs.
CE.

Retour au menu

Chimères génétiques

Chimères génétiques

Chimères génétiques / Julie Lannes. L’atelier du poisson soluble
Et si… on croisait les fraisiers avec des gènes de flétans, pour éviter qu’ils gèlent l’hiver … on insérait des gènes humains dans les tomates pour résister aux métaux lourds… les pommes de terre devenaient luminescentes quand elles avaient besoin d’eau … à quoi ressemblerait la nature? Les expérimentations génétiques en matière d’organismes génétiquement modifiés sont multiples, foisonnantes, inquiétantes, étranges…

Partant de réelles recherches scientifiques, Julie Lannes s’amuse, à la manière presque classique d’une naturaliste, à imaginer le résultat de ces expérimentations. Cet ouvrage inclassable est à la fois ouvrage scientifique, catalogue poétique, magnifique carnet de dessins. Le livre devient le catalogue fantasmagorique de ces élucubrations scientifiques. Suscitant à la fois peur et fascination, les OGM deviennent alors de véritables « chimères génétiques ».
Karen.

Retour au menu

Nouvelles collections en sciences économiques et sociales 2011

Et Toc !

collection et toc

Les éditions Gulf Stream ont lancé, le 25 août 2011, la collection Et toc ! destinée aux ados.
Grâce à leur construction en abécédaire et leur contenu aéré, ces documentaires se lisent facilement, et les courts chapitres pas forcément dans l’ordre. Très actuels, ils abordent des sujets tirés du quotidien des jeunes sur un ton volontairement impertinent. S’en dégage alors un humour détonant renforcé par des illustrations, genre bande dessinée, accrocheuses. La grande liberté de ton des auteurs n’empêche pas la profusion et le sérieux des informations, livrées sous forme d’anecdotes, d’exemples, de définitions et de chiffres.
Et toc ! offre également un objet ludique, chaque livre contenant un flip book en bas de page, une rubrique « Pour aller plus loin » qui propose des essais, des films et des sites web, un marque page détachable et un quizz d’une trentaine de questions. Parfaitement conçue pour un public d’adolescents, cette collection s’intègre dans leurs pratiques culturelles : elle tient à jour une page facebook, un site Internet ( accessible sur Smartphone grâce au flash code sur la couverture des ouvrages ) et gère un forum. Les internautes ont alors la possibilité de découvrir auteur, illustrateur et présentation de chaque titre édité, de recevoir la newsletter et d’accéder à l’agenda de l’éditeur. Après inscription sur le site, ils peuvent mettre en ligne leurs avis, leurs propres expériences, et échanger avec les autres membres ainsi que les auteurs sur ce qui a déjà été publié mais aussi pour proposer des sujets.
Et toc ! apparaît non seulement comme une collection d’éditeur papier mais aussi comme une véritable communauté virtuelle dans laquelle le lecteur devient acteur. Tout à fait tendance ! Quelques titres : La toile et toi ; Le fric c’est chic ; Derrière le petit écran.

Peggy

Retour au menu

C ton monde

aujoud'hui citoyen

En février 2011, paraissaient les quatre premiers titres de la collection C ton monde des éditions Milan. Très colorés et illustrés de photographies, ces documentaires examinent des sujets qui concernent directement les préados. En une cinquantaine de pages, chaque titre situe le lecteur dans un contexte, il aborde différentes facettes du thème et définit le vocabulaire. Cette nouvelle collection pose des cadres, éclaire l’ado sur les rôles et les comportements des membres de la société dont il fait partie. De certains constats en ressortent les dérives, les auteurs effectuent alors un travail de prévention, trouvent des solutions, donnent des conseils.
En fin d’ouvrage, la rubrique " Pour les plus curieux " s’adresse parfois aux parents. Elle expose des témoignages et propose une bibliographie ainsi qu’une sitographie. Ces petits livres d’aspect attrayant se révèlent très instructifs ; la collection "C ton monde" se veut source d’informations complètes et exactes contrairement à ce que l’on peut trouver sur internet.
Quelques titres : Aujourd’hui citoyens ; Accros aux écrans ; Dire non à la violence ; Stop au racisme ; Enfants, ados : des droits, des devoirs ?

Peggy

Retour au menu

Voir aussi

Sur ce site

Sur le catalogue

Sur Internet